Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il ne fait aucun doute que la Syrie représente une place spéciale dans les médias qui la mentionnent comme l'un des conflits qui a un immense impact dans le monde entier que ce soit directement ou indirectement. Plusieurs tentatives ont été menées des deux côtés pour arriver à un cessez-le-feu, mais à ce jour aucune solution concrète n'a été obtenue. La Turquie et l'Iran, deux acteurs importants de la région pourraient et devraient certainement jouer un rôle essentiel pour apporter la paix dans la région, mais seulement s'ils se mettent d'accord sur certains points sur lesquels ils ne se comprennent pas au sujet du futur de la Syrie.

Il est regrettable que depuis quelque temps une propagande s'installe de plus en plus pour essayer d'augmenter les tensions entre la Turquie et l'Iran. Selon certains puissants medias, l'Iran croit que la Turquie aide financièrement certaines organisations terroristes. Cette hypothèse a transformé cette situation en bourbier et pour ajouter à toute cette situation ambiguë, la population iranienne croit que la Turquie est du côté de l'Arabie Saoudite. Les médias iraniens diffusent des reportages concernant le rôle de la Turquie dans le conflit syrien. En parallèle, les médias turcs renommés développent une propagande contre l'Iran.

Qui se cache derrière la propagande contre la Turquie et l'Iran ?

Il est totalement faux de penser que des tensions existent entre ces deux pays musulmans. Cette région qui connaît déjà de nombreux conflits, le terrorisme et l'instabilité, est indéniablement connue pour être la région la plus instable du monde. Sans faire partie de la théorie du complot, on peut penser que certains États occidentaux ont mis en place, en secret, des stratégies pour diviser le plus grand centre et la région la plus stratégique du monde islamique. Les stratégies, les mises en œuvre, les méthodes peuvent varier de temps en temps et pourtant l'objectif principal est resté le même : empêcher que les Musulmans puissent s'unir et s'allier. Par ailleurs, le désir de contrôler les ressources et richesses naturelles apparaît comme une motivation supplémentaire. De plus, on ne doit pas oublier à quel point les trafiquants d'armes profitent de ces incessants conflits sanguinaires de la région. Dans cette situation actuelle, la stratégie pour nuire aux relations entre la Turquie et l'Iran se traduit par la diffusion de telles propagandes via des medias puissants contrôlés dans l'ombre par les États.

De telles méthodes de propagande ont déjà été utilisées dans l'histoire

L'Occident ne désire pas que les pays musulmans se renforcent. Les gouvernements fantômes qui agissent dans l'ombre dans les pays occidentaux ont et essayent toujours de nuire aux relations entre les pays musulmans. Cette vérité a été prouvée dans le passé mais également de nos jours... Par exemple, au début du 20ème siècle, ces entités secrètes ont nommé certains de leurs membres pour des missions dans la région en cachant leurs réelles identités. L'Iran et la Turquie sont les meilleurs exemples de la région où de nombreux espions de ces états ont agi. Pendant les années 1882-1914, la Grande-Bretagne a soutenu les mouvements séparatistes de l'Empire Ottoman de l'époque afin de dominer le Moyen-Orient. Les Anglais ont systématiquement travaillé dans le but d'affaiblir l'identité islamique et ont assigné de nombreux missionnaires, diplomates et des personnalités religieuses pour agir sous le commandement du Ministère des Affaires Etrangères britanniques.

Ils ont utilisé des méthodes de manipulation utilisées en psychologie en période de guerre pour déformer les faits et diffuser leur propagande via les medias au début de la 1ere guerre mondiale. Selon l'auteur politique français Jacques Driencourt « tout peut être atteint avec la propagande » et il décrit le 20ème siècle comme le siècle de la propagande. Lancer des campagnes de propagande contre les États de l'opposition est devenu une tradition pour les Britanniques surtout pendant la 2nde guerre mondiale. Les Britanniques ont créé une institution appelée Wellington House, qui a mené des activités importantes contre les pouvoirs centraux en Turquie. En fait, les Britanniques ont commencé à mener une propagande contre la Turquie via un bureau de la propagande créé en 1870 afin de propager des informations anti-Turquie dans les autres pays. Cette propagande s'est tellement répandue que beaucoup de personnes dans le monde entier ont été amenées à croire à la désinformation de la Wellington House. Cependant, certaines personnes sensées et raisonnables les considéraient avec objectivité. Par exemple, le Révérand Cyrus Hamlin, premier président du Robert College à Istanbul a dû admettre : « A chaque fois que j'ouvre un journal occidental, je prie pour que Le Seigneur me donne assez de discernement pour ne pas tout croire ». De même, l'écrivain populaire Claude Farrere a fait ce commentaire concernant la désinformation contre les Turcs dans une conférence qu'il a donné en 1922 : « Est-il étonnant que le monde ait une vision erronée de la Turquie ? Gardons à l'esprit que les ennemis de la Turquie ont de l'argent, et l'argent ouvre toutes les portes... Ils utilisent un langage qui est plus facile à comprendre dans le monde occidental qu'en Turquie. De plus, ils (les Turcs) appartiennent à une race qui ne parle pas. Leurs ennemis, en revanche, sont très bavards et compétents pour mettre en avant leurs idées. Quelles terribles qualités que d'utiliser le mensonge comme une arme !.. (les ennemis de la) Turquie déversent des mensonges sur elle. Alors pourquoi est-ce que les Turcs devraient avoir raison et leurs ennemis torts aux yeux des personnes mal informés ?

Pourquoi la Turquie et l'Iran devraient être du même côté

Il est vraisemblable que les mêmes sales campagnes sont mises en place pour nuire à nos relations avec notre pays frontalier l'Iran. Comment pouvons-nous avoir des problèmes avec nos frères musulmans en Iran ? Selon le Coran, les Musulmans doivent s'allier avec leurs frères musulmans. Les deux gouvernements devraient considérer la situation avec sérieux et raison et ne pas tomber dans le piège des stratagèmes des états fantômes, qui ont des officiers du renseignement qui œuvrent en secret pour la propagande entre les deux pays islamiques. Les deux pays devraient mettre en place les mesures nécessaires pour se débarrasser de telles personnes démoniaques qui essayent de prendre le contrôle de la région. Les dirigeants des deux pays devraient donner des messages d'amitié et de collaboration. La Turquie, que ce soit au niveau des dirigeants mais également au niveau du peuple, a été très contente que les sanctions contre l'Iran soient levées. Ceci est indéniablement un bon geste et des actions similaires doivent être renouvelées. Sinon, la situation va tourner au désastre, ce dont la région a le moins besoin en ce moment. De plus, les deux nations devraient signer des accords communs de défense et de collaboration. L'Iran est la plus grande nation islamique avec des personnalités religieuses, personnes dévouées passionnées par Hazrat Ali (ra) et Ahl Al-Bayt. Si les deux pays ne peuvent pas détruire le cancer implanté en secret dans la région, ils vont mener les pays musulmans vers d'autres conflits, que Dieu nous en préserve. En tant que Musulmans, en tant qu'amoureux de Dieu, nous devons éradiquer les stratagèmes des Etats fantômes qui désirent prendre le contrôle de la région et nous ne devrions jamais laisser couler le sang d'un autre Musulman.

[1] http://www.akademikbakis.org/eskisite/14/ingiltere.pdf

[2] Driencourt, Jacques (1950), La Propagande, Nouvelle Force Politique, Paris, p.18

[3] http://sam.gov.tr/wp-content/uploads/2012/09/SalahiSonyel2.pdf

[4] Grinnel Mears, %20Eliot (ed.) (1924), Modern Turkey, New York, pp. 4-5

[5] Farrere, Claude (1922), 'Les beaux voyages, Stamboul Conferencia', Journal de l'Universite de Annales, Paris, 1 October, No. 20, p. 360.

Tehran Times & Jefferson Corner:

http://www.tehrantimes.com/index_View.asp?code=253018

http://www.jeffersoncorner.com/no-more-wellington-house-propagandas/

Tag(s) : #turquie, #iran, #angleterre, #syrie

Partager cet article

Repost 0