Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le résultat des élections anticipées en Turquie, suivies de près par le monde entier, a surpris tout le monde. Il était prévu que le Parti de la justice et du développement (AKP), qui a perdu une partie importante de ses votes aux élections de juin, fasse mieux cette fois.

Cependant, personne ne s'y attendait à une augmentation au total de neuf pour cent de ses votes. Ce fut un succès incroyable que même les partis d'opposition en Turquie ne pourraient atteindre une telle hausse des votes après quatre ans de campagne constante. Le résultat fut tellement incroyable que les représentants des sociétés de sondage ont dû apparaître à la télévision pour présenter des excuses. Mais quelle était la raison derrière ce succès retentissant?

Un délai de cinq mois est trop court pour modifier les tendances générales dans un pays. Cependant, on peut assister à un changement en raison des scénarios rapides apparaissant au sein et autour d’un pays. C’est ce qui est arrivé au peuple turc au cours des cinq derniers mois. Au cours des cinq mois, la plus grande attaque terroriste de l'histoire du pays a eu lieu à Ankara, le cessez-le-feu avec le l’organisation terroriste PKK a pris fin et les opérations contre le PKK à l'intérieur et à l'extérieur de la Turquie ont commencé. Tous ces derniers ont été des développements importants pour le peuple turc.

Pour la première fois en 13 ans, le pays a été laissé sans gouvernement. Lorsque HDP, qui a remporté un succès surprise aux l'élection de juin, n’a pas condamné le PKK pour ses attaques terroristes, beaucoup de votes confiés ont été repris. Pendant la poursuite des négociations de coalition, les partis d'opposition ont fait clairement savoir qu'ils ne voulaient pas faire partie d'une coalition, manquant ainsi une occasion historique.

En même temps, l'économie a beaucoup souffert et le peuple turc a dû éprouver la face cruelle de l'instabilité après de nombreuses années. Cependant, le plus grand facteur menant à la réussite fut le changement de l’AKP dans sa rhétorique de “système présidentiel” qui avait été la cause principale de sa défaite en juin. Le système présidentiel rappelle une chose au peuple turc et c’est la séparation, qui est principalement la même chose que livrer une partie de notre pays et nos frères et sœurs kurdes à un groupe terroriste stalinien: le PKK.

Le vrai défi commence maintenant. L'AKP a un immense travail comme il n’a jamais eu auparavant. Après les sérieuses épreuves comme les protestations Gezi, les pourparlers de paix et les attaques terroristes, il a une fois de plus repris la responsabilité mais cette fois plus importante. Le 7 juin, le peuple a destitué l’AKP du pouvoir pour montrer qu’ils n’accepteront jamais le système présidentiel. Ils ont également précisé qu'ils avaient besoin d'un renforcement de la démocratie dans ce pays, qui devrait être libre de la polarisation et de la séparation, le tout dans un système parlementaire amélioré et non avec un système présidentiel. Si l'AKP a vraiment bien reçu ce message, les étapes à partir de ce point seront cruciales.

Notre peuple va tester la sincérité du gouvernement. Si l'AKP revient à ce récit, les gens se sentiront trahis et pourront retirer leur soutien pour de bon. Pendant la période de cessez-le-feu surnommée “le processus de paix”, le PKK a élargi sa présence dans le pays alors que le gouvernement a reconnu que les négociations avaient été une erreur. C’est pourquoi, le gouvernement devrait clairement montrer sa position contre le PKK et mettre fin à l'organisation terroriste une fois pour toutes.

Le Premier ministre Davutoğlu, lors de son discours de victoire, a souligné le fait que les lois protégeaient tout le monde dans ce pays. Voilà un point crucial. Les divers segments de la société, qui se plaignent du fonctionnement du système juridique, doivent être écoutés et de grandes améliorations devraient être apportées en conséquence.

Cependant, le plus important problème auquel la Turquie est confrontée en ce moment est la polarisation alarmante et la tension dans le pays. Le Premier ministre et le Président doivent faire des efforts pour gagner le cœur des 50 pour cent de la population qui n'ont pas voté pour eux. Le Premier ministre Davutoğlu a déclaré que la victoire appartenait à tous le peuple turc et a fait un discours important ayant plein de références à l'amour, à l'humilité et à la compassion. Donner des assurances à l'autre moitié du pays avec une attitude aimante, englobante et compatissante jouera un rôle clé dans la croissance future de la Turquie.

Il faut se rappeler qu'un pays ne peut se développer, prospérer et améliorer sa démocratie que lorsque les individus sont heureux. Lorsque cela se produit, l'AKP trouvera le vrai succès, gagnera le soutien des 78 millions Turcs et le pays atteindra alors des niveaux sans précédent.

Article d’Adnan Oktar sur Arab News & National Herald Tribune:

http://www.arabnews.com/columns/news/831696

http://dailynht.com/epaper/main.php?action=epaper&id=main&page=5&dt=09-11-2015

Tag(s) : #turquie

Partager cet article

Repost 0