Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Terre Sainte est dans l’histoire, une terre ayant rassemblé les prophètes et les messagers les plus précieux de notre Seigneur. Les gens de foi ont vécu sur ces territoires en louant Dieu avec sagesse, avec raison et affection. Ils ont voyagé à travers les vallées, les jardins et ​​les montagnes d'olives avec l’amour dans le cœur, en gardant à l'esprit qu'ils ont été bénis de marcher sur cette terre pieuse.

En tant que Musulmans, nous avons un amour profond pour tous les prophètes et nous croyons en ce qui leur a été révélé. Nous suivons l'excellent exemple d'Abraham dont les descendants étaient aussi des prophètes, comme les prophètes Isaac, Ismaël, Jacob, Joseph, Moïse, Aaron, David, Salomon, Zacharie, Jean et Jésus. Les Musulmans, les Juifs et les Chrétiens ont ce lien profondément enraciné par la lignée des prophètes qui ont consacré leur vie à inviter leur peuple à la justice. Et les croyants qui ont vécu à travers l'histoire dans ce berceau de la foi ont suivi le vrai message de leur Seigneur avec persévérance dans les belles valeurs morales de miséricorde, d’abnégation, de pardon, de persévérance et de paix.

Malgré tous les fondements de cette moralité digne et profondément enracinée en Terre Sainte, les scènes que nous témoignons sur ces territoires sont déchirantes. Ces gens de foi, qui y ont vécu ensemble pendant des siècles, se sont détournés du chemin de l'amitié et de la solidarité et sont tombés dans le feu de l'inimitié, du conflit et de l’effusion de sang de leurs propres mains. Pas un jour ne passe sans qu’il y ait des nouvelles d'agression, d'angoisse ou de douleur. Les enfants ne sont pas libres et en sécurité sur les terrains de jeux. Les croyants ne peuvent se rendre à leurs mosquées, à leurs synagogues ou à leurs églises dans la tranquillité car ils sont dans la crainte constante d'une confrontation possible sur le chemin.

Ce n’est pas ainsi que devrait être la vie en Terre Sainte. Cette inclinaison vers la terreur, la violence et l'horreur n’apporte que davantage de dommage aux personnes vivant sur ces territoires. Les pertes au cours du dernier siècle prouvent suffisamment qu’elles sont au détriment de toutes les religions: environ 125.000 tués et 120 000 blessés des émeutes, des guerres et des opérations. Les hôpitaux sont remplis de patients, pour la plupart des civils enfants, femmes et personnes âgées qui ont été blessés dans les conflits et ayant eu des parties du corps amputées. En raison des points de contrôle et des barrages routiers, les activités quotidiennes comme les courses, le travail, la visite des lieux de culte et même le simple fait de marcher dans les rues ne sont pas permises. Les maisons et les hôpitaux, les écoles et les usines sont en ruine.

La guerre a dévasté l'infrastructure, l'économie et le bien-être de tous. Elle a en outre davantage ruiné la vie des gens. Pour certains, avoir de l'électricité 24 heures chaque jour est comme un rêve; il n’y a également pas de chauffage tout le temps. Les lignes électriques sont endommagées, les terres agricoles sont matériellement touchées en raison des roquettes et des mortiers. En plus des cultures, le bétail et l’élevage sont aussi endommagés en raison du nombre d'incidents. Les résidences et les écoles manquent de besoins fondamentaux comme de l’eau courante ou des systèmes d'égouts correctement liés. Les séchoirs, les machines à laver et même porter des vêtements propres tous les jours semblent être un luxe pour la plupart. La santé publique est altérée, les cliniques ne sont pas suffisamment pourvues en personnel de santé professionnels, en outils ou médicaments. Qui plus, tout comme avec toute autre barrière physique, la division des villes par des murs ne rappelle aux résidents que l'hostilité et la séparation en cours et ne constitue jamais une solution au conflit en cours. En outre, elle désagrège les gens, empêche leur entremêlement et l’amitié et discrimine les gens sur la base de leur foi et de leur identité tout en faisant perpétuer la peur.

La conséquence la plus radicale de cela est que les habitants de la Terre Sainte, qui ont la beauté de vivre sur cette terre bénie, sont éloignés du véritable message de leurs livres. Dans la Torah, nous apprenons:

“Tu ne tueras point. Tu ne commettras point d’adultère. Tu ne déroberas point. Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain. Tu ne convoiteras point la maison de ton voisin.” (Exode 20, 13-17) Dans l'Evangile, nous apprenons: “...Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C'est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.” (Matthieu 22, 37-39)

Comme nous pouvons tous le constater, le droit chemin pour tous les résidents de ce pays, qu'ils soient juifs, musulmans ou chrétiens, est l'amour du prochain et ce commandement est obligatoire pour nous tous. L'amour pour le prochain signifie les bonnes relations, la cordialité, l’attitude douce et gentille, agir avec amour et compassion, dire des mots agréables, gagner les cœurs en concurrençons dans le bien dans toutes sortes d'actes de courtoisie et d’abnégation avec une profonde affection, amitié et protection. Dieu donne cet exemple pour tous les croyants, à chacun de nous, comme véritable guide pour mettre fin au fardeau de la haine et de l'hostilité. Sans amour, la vie est impossible. Toutes les négativités découlent de l'obscurité du manque d'amour qui obscurcit même les détails les plus subtils de la vie d’une personne.

Et le Coran nous enseigne le moyen de sortir de ce dilemme.

“La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. Mais (ce privilège) n'est donné qu'à ceux qui endurent et il n'est donné qu'au possesseur d'une grâce infinie.” (Sourate Fussilat, 34-35)

Lorsque les personnes vivant en Terre Sainte se tournent vers les directives que leurs prophètes leur ont montrées, le salut qu’elles cherchent leur sera accordé. Cependant, cela ne se fera pas à travers des soi-disant procédés, des délais ou des étapes pas très sincères qui ne leur font que perdre plus de temps. Le salut est seulement dans la foi. Les meilleurs efforts sont toujours avec sincérité, dévouement total et par une volonté déterminée pour faire respecter les principes de justice.

Article d’Adnan Oktar sur Morocco World News:

http://www.moroccoworldnews.com/2015/12/174947/the-road-to-peace-in-the-holy-land/

Tag(s) : #israel, #coran, #judaisme, #islam, #christianisme, #bible, #ancientestament, #nouveautestament

Partager cet article

Repost 0