Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 13 novembre, environ 150 personnes ont perdu la vie dans les atrocités terroristes commises simultanément avec des tirs et des bombes visant six endroits différents. On compte plus de 350 blessés dont certains grièvement. Tout d’abord, nous condamnons ces actes terroristes sauvages et ces meurtres brutaux. Nous prions pour la miséricorde de Notre Seigneur sur tous ceux qui sont décédés dans cette attaque et demandons le rétablissement le plus rapide de tous les blessés.

Nous tenons une nouvelle fois à souligner que le terrorisme n’a pas de religion, de nationalité ou de foi et qu’il ne peut jamais trouver la moindre légitimité. Il ne peut être attribué à un certain pays ou à une certaine région puisque le terrorisme, dépourvu de toutes les vertus et d’éthique, menace l’humanité à l’échelle mondiale.

Ce récent massacre terroriste a pris place dans l’histoire comme étant l’un des massacres de civils les plus sanglants après la Seconde Guerre mondiale. Il est en même temps, l’attaque terroriste la plus terrible en termes de nombre de victimes dans une ville européenne après celle de Madrid en 2004.

Les fusillades et les agressions ont fait les gros titres dans la presse française avec des phrases comme “Carnage à Paris”, “Cette fois, c’est la guerre”, “L’Horreur” et “Massacre terroriste en plein Paris”. Après de fausses alertes, il y eut une panique et une crainte de terrorisme dans différentes provinces de Paris où l’état d’urgence a été déclaré juste après les attaques. Les rues, les avenues ainsi que les frontières ont été soumises à un contrôle strict par l’armée. Cette attaque horrible, appelée le 11 Septembre de la France, annonçait en réalité la propagation des flammes du Moyen-Orient à l’Occident.

Après les fusillades et les attentats à Paris, le Président français François Hollande a déclaré: “la France sera impitoyable” en réponse à ce qu’il appelle “un acte de guerre”. Ces mots prononcés par Hollande étaient une forme de déclaration que l'Occident n’abandonnerait pas sa politique de violence qui a été intégrée dès le début comme une solution au terrorisme et qu’ils allaient en effet mettre en application cette méthode de manière croissante.

Cependant, a-t-on obtenu quelque chose avec cette stratégie de “supprimer la violence par la violence” appliquée depuis des décennies ?

Il y a un moyen pratique de faire un recoupement : observer ses résultats aujourd'hui.

Le terrorisme a-t-il vraiment été éradiqué par le biais de politiques sanglantes et agressives que l'Occident a mises en œuvre sous le slogan de “guerre contre le terrorisme” avec toute sa capacité et sa technologie et en faisant des dépenses militaires de centaines de milliards d’euros ?

Ou, au contraire, ce terrorisme, qui a commencé comme une étincelle, s’est-il transformé en un incendie qui a couvert l’ensemble du Moyen-Orient et du monde musulman, et qui s’est maintenant étendu aux portes de l’Occident? Et prévoit-on sa prolifération avec encore plus de violence à l’avenir ?

Les circonstances actuelles montrent que la deuxième option est le résultat.

Cette routine, qui a échoué à plusieurs reprises, doit être immédiatement abandonnée et les mêmes erreurs ne devraient pas être répétées. La violence est en fait ce dont le terrorisme a besoin pour prospérer. De toute évidence, l'incitation à davantage de violence ou de sauvagerie ne profitera qu’aux terroristes eux-mêmes. En outre, l'agression générera simplement dix fois plus de violence. Ce que nous observons aujourd'hui rend cela évident.

Poursuivre avec des frappes aériennes encore plus offensives contre le monde musulman au nom de la “lutte contre le terrorisme” n’apportera aucun autre résultat que de nouvelles pertes de vies civiles innocentes. En effet, dans les comptes des opérations aériennes que la France a dirigées contre la ville de Raqqa en Syrie 48 heures après les attentats de Paris, aucun centre terroriste n’a été ciblé. Seuls les lieux civils comme un complexe sportif, un hôpital et un musée ont été visés. Et il est rapporté qu’un grand nombre de civils, y compris des enfants, des nourrissons, des personnes âgées et des femmes ont été martyrisés dans ces bombardements.

Le terrorisme, comme son nom l'indique, est une formation souterraine sinistre qui ne suit aucune loi ou aucun ordre. Ce n’est pas une cible qui peut être détruite par des bombardements. Malgré ce fait, massacrer des civils musulmans sous prétexte de représailles, de dissuasion ou de réputation est une stratégie non consciencieuse.

Qui plus est, ces crimes inhumains de civils n’apporteront rien d’autres que des répercussions désastreuses de susciter la haine et la colère chez les personnes de la région et d'inciter à des sentiments de vengeance qui les dirigeront vers la folie de soutenir des organisations terroristes. Ces frappes aériennes ne sont d'aucune utilité ou solution contre le terrorisme. Au contraire, elles multiplient le nombre de kamikazes furieux consumés par des sentiments de vengeance et de haine.

Les conséquences néfastes de ce qui précède placent les gens ordinaires et les innocents dans le collimateur tout comme nous l'avons vu à Paris. Toutefois, cela n'a pas d'importance pour certains marchands d'armes occidentaux qui cherchent la flambée des profits en vendant leurs stocks d'armes dans les guerres au Moyen-Orient ou pour les fauteurs de guerre qui sont au service d'une des entreprises de construction internationale en prévision de la reconstruction du monde musulman.

Selon leur mentalité distordue, la perte de la vie de quelques milliers d’innocents, tout comme nous avons vu lors du 11 Septembre, n’a aucune importance face aux trillions de dollars de revenus tirés de la guerre au Moyen-Orient, qui seront de nouveau facturés aux pays musulmans. Les soi-disant bénéfices programmés par les structures profondes d'Etat de l'Occident et les attaques terroristes perpétrées par leurs services de renseignement ne sont pas limités à ceux-ci. Par voie de crises artificielles lors des dernières décennies, ils ont d’abord eu l'intention de désintégrer et de faire disparaître le monde musulman de manière à empêcher toute unité et solidarité possible entre eux, et par conséquent de les anéantir tous. Voilà comment ils stipulent en présentant les ressources naturelles et la richesse du monde musulman à l'exploitation des pouvoirs secrets mondiaux.

Encore une fois, en utilisant ces attaques terroristes comme instrument, ils veulent intensifier l'islamophobie avec le soutien qu'ils envisagent de recevoir des entités racistes et de l’extrême droite aux Etats-Unis et en Europe pour éliminer les Musulmans de la société occidentale. En alimentant en outre l'antagonisme contre les Musulmans, l'un des objectifs recherchés est de construire une vaste résistance sociale contre l'afflux de réfugiés. En fait, au lendemain de l'attaque, un certain nombre de pays européens ont fait des déclarations pour arrêter les réfugiés, ce qui montre que ce plan sinistre est entré en jeu.

Face à cela, il y a un besoin sincère de dirigeants qui se tiendront contre ces plans viles et égoïstes des états profonds et contre leurs méthodes impitoyables et inhumaines. Des dirigeants et administrateurs occidentaux braves, honnêtes et vertueux qui sont résolus à surmonter le terrorisme avec l'amour, la paix, la fraternité, l'éducation et la science seront les précurseurs honorés sur le chemin de la paix dans le monde.

Al-Ahram:

http://weekly.ahram.org.eg/News/14835/21/The-%E2%80%98fire%E2%80%99-spreads-to-the-West.aspx

Tag(s) : #daesh, #terrorisme, #france

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :