Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le monde est venu à un point où les Musulmans s’entretuent tandis que les pays occidentaux prennent également part à ce conflit terrifiant. Sachant qu'il y a un très grand nombre de Musulmans mourant dans de nombreux endroits à travers le monde, certains Etats musulmans décrètent des peines de mort sans hésiter pour des crimes présumés commis des années ou même des décennies auparavant. L’un de ces pays est le Bangladesh.

Les récents bulletins de nouvelles étaient terribles pour les Musulmans mais aussi pour toute l'humanité. La peine de mort déclarée à Mollah Rahman Nizami âgé de 73 ans et chef du Jamaat-e-Islami, a été confirmée au Bangladesh. Depuis 1973, un total de 156 détenus condamnés à des peines de mort ont été jugés non coupables et libérés, cela démontre que les exécutions sont clairement erronées.

Cela étant, nous prions le Premier ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina, de laisser derrière les incidents qui ont eu lieu il y a 45 ans à tous les égards et de s’efforcer pour un Bangladesh où l'amour, la paix, l'harmonie et la démocratie régneront absolument. Il pourrait y avoir un petit groupe minoritaire qui le soutiendrait pour le respect des peines de mort mais une telle approche sans amour pourrait à l'avenir poser de graves problèmes pour elle et son pays. Le pardon et une conduite amicale et affectueuse aideront à la résolution de tous les problèmes.

Je tiens également à faire une humble demande à mon frère Mollah Rahman Nizami, le chef du Jamaat-e-Islami, qui a fait d’importantes contributions au monde islamique en tant que chercheur. Pour tous ses frères musulmans qui ont un grand amour pour lui et surtout pour l'approbation de Dieu - selon les nouvelles dans les médias - s’il y a une possibilité que sa peine de mort soit convertie en prison à vie, il devrait présenter des excuses. Faire une déclaration d'excuses ne compromettra certainement pas son honneur puisque le monde entier connaît très bien la dévotion de mollah Nizami à Dieu. Car lorsqu’un Musulman est en danger de mort, il peut dire ce qu’on lui demande de dire. Tout le monde sait ici que le nécessaire est fait pour sauver une vie.

A l'époque de notre Prophète (pbsl), les Compagnons ont également traversé de grandes difficultés et ont été beaucoup torturés dans la société mecquoise. Pour se délivrer de cette torture, le Prophète a recommandé à ses frères musulmans de dire des mots de déni quand ils étaient menacés. Ce fait qui est considéré comme la raison de la révélation du verset 106 de la Sourate an-Nahl, a eu lieu comme suit :

Quiconque a renié Dieu après avoir cru... - sauf celui qui y a été contraint alors que son demeure plein de la sérénité de la foi - mais ceux qui ouvrent délibérément leur à la mécréance, ceux-là ont sur eux une colère de Dieu et ils ont un châtiment terrible.

Ammar (ra) dont la famille a été martyrisée par la torture a dit qu'il n'avait pas la foi pour se libérer de la torture. Puis quelqu’un aborde le Prophète (pbsl) et affirme qu’Ammar a abandonné la religion. Le Messager de Dieu lui répond : "Non, Ammar est fidèle de la tête aux pieds. La foi est dans sa chair et ses os." Pendant ce temps, Ammar arrive et le Prophète lui dit ce qui suit : "... S’ils te forcent encore, tu peux sembler être d’accord avec eux dans tes mots." (Ibn Kathir, Tafsir Coran al’Azim, Istanbul, 1985, IV, 524; Elmalılı Hamdi Yazir, ibid, Istanbul 1936, IV, 3130, 3131)

En plus de ceux-ci, la demande de pardon ne signifie pas l'acceptation des crimes allégués. Les Musulmans qui sont bien informés sur les versets du Coran et de la Sunna de notre Prophète comprendront certainement les circonstances et ne seront pas dérangés de cela. Les Musulmans ont une confiance totale en la foi de Mollah Rahman Nizami et n’y douteront jamais. En outre, présenter des excuses n’est jamais dégradant, au contraire, en procédant à une telle conduite, mon frère mollah Rahman Nizami effectuera ce commandement de Dieu et sera en mesure de servir dans la voie de la religion de Dieu pour un temps plus long.

Madame le Premier ministre Sheikh Hasina,

Afin d'établir un Bangladesh parfaitement laïc, moderne et progressiste, qui est votre objectif, je suis convaincu que votre gentille conduite pardonnant ces peines de mort sera très remarquable. Votre déclaration vertueuse trouvera une grande satisfaction dans l'opinion publique internationale et l'histoire n’oubliera jamais votre conduite gracieuse exemplaire.

Article d’Adnan Oktar sur New Straits Times & Jefferson Corner:

http://www.nst.com.my/news/2016/01/121283/executions-will-only-drag-bangladesh-darkness

http://www.jeffersoncorner.com/executions-will-only-drag-bangladesh-into-darkness/

Tag(s) : #bangladesh, #execution

Partager cet article

Repost 0