Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Turquie était une fois de plus sous les projecteurs des médias locaux et internationaux en raison des fameuses élections anticipées qui se sont déroulées le dimanche 1er Novembre. Cela a marqué une première dans l'histoire politique turque car le peuple s’est dirigé pour la deuxième fois vers les urnes dans un si court intervalle de temps. Les résultats ont surpris tout le monde, même les dirigeants politiques eux-mêmes. Le Parti AK est devenu le premier parti dans l'histoire politique turque à arriver seul au pouvoir pour la quatrième fois.

De nombreux sondages ont été réalisés, divers programmes de discussion télévisés et de radio ont eu lieu, dont la plupart ont souhaité un gouvernement de coalition qui permettrait d’empêcher la polarisation du pays. Personne dans les médias n’a mentionné la possibilité d’un seul parti qui obtiendrait le pouvoir étant donné les résultats des élections de juin et l'instabilité récente en Turquie. Seul le retour au pouvoir de membres du Parti AK ayant travaillé dur pendant les campagnes électorales avait été évoqué. Les sondages ont eu faux et les électeurs ont dit "oui" au gouvernement à parti unique. Les citoyens turcs ont choisi la stabilité. Ils n’ont pas préféré être dirigé par un gouvernement de coalition après avoir assisté à l’échec des partis à former un gouvernement après les élections de juin. Les citoyens ont aussi senti qu’avec un seul parti au pouvoir, il serait plus facile de gérer et de répondre aux attaques terroristes qui ont lieu en Turquie.

Pourquoi les votes pour le Parti AK ont augmenté

Le parti AK a réussi à obtenir 49,34% des voix, lui permettant d’être le seul parti pour former un gouvernement avec 316 membres au parlement. La raison principale de l'augmentation des votes en faveur du Parti AK était l’acceptation du public de l’idée d’un rôle décisif et constructif dans l'élimination du terrorisme en Turquie. Même si ce ne sera pas suffisant pour éliminer complètement le terrorisme, un effort apparent et un bon début solide donnerait espoir au peuple turc qui souffre de terrorisme depuis des décennies.

Les récentes opérations antiterroristes des forces armées turques ont partiellement diminué la pression et la menace des organisations terroristes et les votes donnés donc précédemment à HDP lors des dernières élections, sont passés au Parti AK dans une certaine mesure.

L’autre facteur expliquant l'augmentation des votes est le fait que le Parti AK ait abandonné ses plans de faire la transition vers le système présidentiel qu’il soutenait lors des élections de Juin. La majorité des Turcs sont contre ce nouveau modèle puisqu’il entraînerait un système fédéraliste et donc celui-ci n’avait pas gagné l’acceptation dans le pays. Le système présidentiel est un système gouvernemental commun à de nombreux pays, cependant, pour la Turquie il constitue une grande menace. Le système fédéral formé par le système présidentiel endommagerait la structure unitaire de la Turquie et provoquerait l’appel à l’indépendance de différentes régions fédérales. Il est crucial que le Parti AK ne revienne pas au discours du système présidentiel car cela pourrait causer un grand dommage au parti.

Le caractère et les hautes valeurs spirituelles du Premier ministre Davutoglu ont été très importants dans le ralliement du soutien et dans le gain de votes du peuple. Il est connu pour être honnête, religieux, plein d'amour, modeste, sincère et ces traits de caractère ont conquis le peuple turc qui est à 99% Musulman et qui donne la plus haute importance à ces valeurs spirituelles.

Le Parti AK a travaillé très dur pendant les campagnes électorales, en particulier par rapport au CHP et MHP. Le Premier ministre Davutoglu lui-même a mené une campagne, ville par ville, département par département, a énoncé des discours au public et a écouté les problèmes et les demandes de son peuple. Les membres du Parti AK ont évalué les dernières élections en profondeur et ont essayé de remédier à leurs erreurs passées. En outre, ils ont pris en considération les avertissements dans les médias et les tendances de la population.

L'économie de la Turquie a dernièrement été en récession, même si ce ne fut pas une pleine dépression. Le Parti AK a fait de nouvelles promesses vis-à-vis de l'économie au cours de la dernière période électorale.

La diminution radicale des votes pour les partis d'opposition

Le HDP et le MHP ont connu une baisse radicale dans les votes par rapport à l'élection précédente. Le HDP a perdu des voix pour avoir hésité à nier catégoriquement son implication avec les organisations terroristes et à condamner les attentats terroristes qui ont coûté la vie à de nombreux soldats, policiers et civils au cours des mois précédents.

Il est important de mentionner et crucial d'avoir la représentation de HDP au parlement. Cela permet une représentation adéquate et donne une voix aux citoyens turcs.

Le MHP, qui a perdu 39 sièges par rapport aux élections de juin, n’est pas un parti dirigeant mais un parti d’idéologie et d'action et a donc une base très forte. Toutefois, selon l'état du pays, certains de leurs votes passent de temps en temps à d'autres partis de droite en tant que votes confiés. Nous avons assisté à la même situation au temps du gouvernement ANAP.

Le principal parti d'opposition CHP a aussi été affecté négativement dans une certaine mesure. Ils ont gagné 134 sièges au terme de la 26e législature. Bien que le nombre de députés ait augmenté, le chef du parti Kilicdaroglu n'a pas considéré ces résultats comme un succès pour eux. La principale raison de cette négativité est qu'ils n'ont pas mis en avant un plan solide et ne se sont pas concentrés sur les questions cruciales de la Turquie comme le terrorisme, la menace sur la structure unitaire, mais ont plutôt parlé des questions d'importance secondaire.

Que faire pour une meilleure Turquie

Le parti vainqueur doit embrasser l'autre moitié qui n'a pas voté pour lui étant donné que les partisans des partis de l'opposition sont mal à l'aise. Le Premier ministre devrait continuer à donner ses messages d'amour à l'ensemble de la population. Il devrait souligner constamment que chaque citoyen a des droits égaux et vivra dans des conditions égales. Donner de la valeur à la paix et à la sécurité de l'opposition est important. Avec un amour sincère, la compassion et l'expansion, la tension artificielle sera apaisée et le cœur de l'autre moitié sera conquis. Il est facile de faire sentir à tout le monde qu’il est un citoyen de première classe en Turquie. Avec l’amour, qui est la bénédiction la plus merveilleuse et satisfaisante du monde, il est facile que les gens se réconcilient. En plus de cela, le gouvernement doit être inclusif et maintenir le point de vue que les citoyens de différentes confessions et ethnies telles que les Chrétiens, les Juifs, les Alévis, les Grecs, les Arméniens, les Assyriens sont les beautés de ce pays et ils devraient sentir le confort de vivre dans un pays qui les tient en haute estime.

Article d’Adnan Oktar sur Tehran Times:

http://www.tehrantimes.com/index_View.asp?code=250604

Tag(s) : #turquie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :