Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

diplomacy pakistan_adnan_oktar_increasing_islamophobia

L’islamophobie (qui signifie "peur de l'Islam") est apparue dans les sociétés occidentales surtout après les attentats du 11 septembre. Elle a commencé à croître avec les récents actes de violence perpétrés par l’EI au Moyen-Orient dans la seconde moitié de l'année 2014.

Le Professeur allemand Heiner Bielefeldt, rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté de religion ou de conviction, a présenté un rapport sur ​​"... les actes de violence commis au nom de la religion à travers le monde" au Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Lors de la conférence de presse au Bureau de l'ONU à Genève le 10 Mars 2015, il a avertit sur le fait que  "l'islamophobie montre une tendance croissante en Europe".

Les attaques visant les Musulmans dans les pays européens ont atteint une dimension inquiétante

Cette augmentation de l'islamophobie est parallèle à celle des attaques et des actes de violence contre les Musulmans. Depuis la seconde moitié de l'année dernière, les Musulmans ont été soumis à de graves attaques dans sept pays différents en Europe, en particulier en l'Allemagne, en Suède et en Autriche. Les enquêtes menées en Autriche et en Allemagne montrent que les Musulmans qui vivent dans ces pays ont été exposés à des attaques verbales et physiques et que deux Musulmans sur trois ont subi un préjudice anti-Musulman au moins une fois dans leur vie. Selon l'enquête, la proportion de Musulmans ayant subi des agressions verbales et/ou physiques l'année précédente était de 72,3% en Autriche et de 63,8% en Allemagne.

Récemment, les attaques dirigées contre les mosquées et les lieux de culte en Europe sont presque devenues une épidémie. Plusieurs attaques et perturbations visant 39 mosquées ont été déclarées. Des têtes de porc et des organes internes ont été laissés aux portes de mosquées, les communautés musulmanes ont été attaquées avec des couteaux et des exemplaires du Coran ont été brûlés. Trois mosquées ont été vandalisées en Suède en une seule semaine.

De récents sondages d'opinion publique en France indiquent qu'il y a eu deux fois plus d'attaques contre les Musulmans par rapport à l'année précédente. En France, où vivent près de cinq millions de Musulmans, dont la plupart sont des Maghrébins, il y a eu une augmentation du nombre d'attaques physiques et de harcèlement contre les cimetières et les lieux de culte musulmans. Tout récemment, dans la ville de Toulouse en France, il a été signalé qu’un agresseur a jeté une femme musulmane au sol après avoir tiré son foulard et l’a ensuite battu.

Nous pouvons facilement constater le harcèlement et des attaques similaires dans de nombreux pays européens.

La discrimination à l'égard des Musulmans augmente de jour après jour

Dans les pays européens, l'islamophobie se manifeste à travers une discrimination impitoyable envers les Musulmans ainsi qu’à travers des attaques physiques et le harcèlement. Sur le site Internet britannique nommé "Stop the War Coalition", la montée de l'islamophobie en Occident est décrite en détail avec les statistiques, alors que d’autre part, la recherche publiée sur le site Internet, "Dix raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas ignorer l'islamophobie et la guerre contre le terrorisme" , traite de la discrimination officielle et civile envers les Musulmans avec des exemples et des données.

"En Angleterre, la discrimination envers les Musulmans s’aggrave chaque jour. Alors que le taux de chômage général est de 8% en Angleterre, celui-ci est de 17% chez les Musulmans. Ce taux est plus élevé que celui chez les autres personnes de différentes religions ... Plus de 40% des Musulmans britanniques d’origine pakistanaise ou bengalie vivent dans la pauvreté, ce taux est de 14% chez les personnes de race blanche... En Angleterre, environ 45% des enfants musulmans d'Asie du Sud sont entre les griffes de la pauvreté.

… La discrimination envers les Musulmans est beaucoup plus importante en France qu’en Angleterre. Près de 60% de la population des prisons en France est musulmane. Malgré les affirmations de laïcité, des centaines d’églises catholiques sont financées par l’État français. Des centaines d’écoles catholiques et de nombreuses écoles privées juives reçoivent l’aide du gouvernement. Les organisations musulmanes ont également fait des demandes de réglementations similaires, mais elles ont été refusées…

En Angleterre, plus d'un millier de Musulmans ont été pris en garde à vue dans le cadre de lois anti-terroristes sans avoir été inculpés pour un quelconque crime. Les précautions et les déclarations islamophobes sont en croissance au nom de la ‘lutte contre le terrorisme’." (http://stopwar.org.uk/news/10-reasons-why-we-can-t-ignore-islamophobia-and-the-war-on-terror)

Le rôle des médias et des débordements de la droite radicale dans la montée de l’islamophobie

Les récents clichés des médias occidentaux reflétant les violents actes de crimes perpétrés par l’EI au nom de l’Islam comme faisant partie intégrante de la religion de l’Islam ont grandement contribué à la montée de l’islamophobie. Cela à tel point que même un Musulman ordinaire s’occupant de sa propre entreprise a pu être considéré comme un membre potentiel caché de l’EI ou d’al-Qaïda. 

D'autre part, la hausse récente des partis et des gouvernements populistes d'extrême droite en Europe qui ont donné la priorité à des déclarations anti-musulmanes dans leurs campagnes politiques a également attisé les flammes de l'islamophobie.

Toutefois, il est inutile de blâmer le simple citoyen européen pour de telles choses, malgré le fait qu'il soit exposé à de graves suggestions anti-Islam et qu’il ressente donc beaucoup d’appréhension envers les Musulmans. Car il y a encore les organisations fanatiques ou d’extrême-droite responsables de ces actes de provocation; les attaques physiques ou la vandalisation de mosquées, mais aussi les calomnies indécentes et les caricatures ciblant les Musulmans font également partie de ces incitations.

Les déclarations de Geert Wilders, chef du parti populiste d'extrême droite, le Parti pour la liberté (PVV), selon lesquelles "la religion de l'Islam" est responsable de l'attaque Charlie Hebdo à Paris - où 12 personnes ont perdu la vie - et que les "djihadistes nous ont fait la guerre" sont un exemple de la façon dont la droite radicale se nourrit de ces provocations.

Le but de ces provocations est de jeter les Musulmans dans les rues pour encourager la violence, et finalement pour provoquer des représailles avec une tentative d’entremêler "Musulmans et violence" et "Musulmans et terrorisme". Le but ultime est, bien sûr, de faire pression sur les Musulmans, de limiter leurs droits, d’effacer leur présence de la vie sociale et économique et, enfin, de les forcer à migrer, grâce à un environnement façonné par ce concept d’islamophobie très alimenté.

Il est clair que le harcèlement, la discrimination et les attaques visant actuellement les Musulmans n'ont rien à voir avec la conscience, la justice, les droits de l’homme, la démocratie ou même avec les droits et les libertés fondamentaux. Cette attitude occidentale ciblant les Musulmans doit être très rapidement corrigée et le même niveau de sensibilité doit être appliqué pour les Musulmans dans des domaines comme la démocratie, l'égalité, la liberté de pensée et les droits de l'homme sans aucune discrimination.

Cela étant dit, il est également de la responsabilité des Musulmans d’éliminer cette perception de l'islamophobie qui a émergé comme un préjugé dans les sociétés occidentales et de la remplacer par la vraie perception de l'Islam. Cela ne peut être réalisé que si les Musulmans abandonnent la compréhension de la religion bigote qui n'a aucun rapport avec les enseignements du Coran et ils doivent être un exemple pour les sociétés où ils vivent avec les hautes valeurs morales du Coran.

Article d’Adnan Oktar publié sur Diplomacy Pakistan:

http://www.diplomacypakistan.com/articles/increasing-islamophobia-in-western-society/

Tag(s) : #islam, #islamophobie, #europe

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :