Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le candidat du Parti républicain Donald Trump a remporté les élections américaines de 2016 et est devenu le 45e président des États-Unis. Actuellement, tout le monde parle de Trump et de son succès qui semble inhabituel à première vue. D'une part, la domination de nouvelles politiques mondiales est débattue, et d'autre part, des prédictions sont faites sur la façon dont ces politiques vont se développer.

Même si la victoire de Trump aux élections est largement discutée, il est nécessaire de parler des perdants de l'élection et aussi de ses raisons. Le perdant de l'élection n'est pas en fait le candidat du Parti démocrate Hillary Clinton, elle est juste le visage visible de la défaite. Le facteur réel qui a ouvert la voie à la victoire de Trump dans les élections présidentielles est l'aspiration du peuple américain au vieil esprit du « rêve américain ». Cela doit être pris en compte lorsqu'on examine les résultats des élections américaines.

Les principaux perdants de l'élection sont sans aucun doute la mentalité sans âme qui a pris les États-Unis sous son influence pendant une longue période et les cercles qui la soutiennent. Les réactions anormales vues après la victoire de Trump montrent déjà le malaise que ressentent certains cercles, ceux qui se considèrent comme les perdants.

Les élections ont aussi des perdants idéologiques. Les soi-disant « internationalistes positifs », le reflet des néo-conservateurs du côté démocrate, peuvent également être inclus dans ce groupe. Même si une partie de ce groupe, y compris Hillary Clinton, prétend qu'ils sont libéraux et même gauchistes, ils sont en fait constitués de conservateurs qui sont en faveur d'une armée rigide. En outre, ils prônent aussi à peu près les mêmes idées que les néo-conservateurs.

Les partisans de la guerre, à la fois au sein et hors des États-Unis sont des autres perdants des élections. Ces personnes attendaient un président qui s'accorderait avec leur propre mentalité pour que de nouveaux conflits sanglants soient assurés en Irak, en Syrie, en Libye, au Yémen et en Afghanistan. Leur rêve était de pouvoir continuer la longue politique de déstabilisation et de désintégration par des conflits. Mais les élections américaines ont donné une leçon importante à ceux qui cherchent « plus de guerre » : Le peuple des États-Unis ne veut plus la guerre au Moyen-Orient.

Les soi-disant « grands médias » des États-Unis sont aussi les autres perdants des élections américaines de 2016. Après la victoire de Trump, l'influence de certains médias sur l'administration américaine, qui se considèrent comme la branche principale des médias et manipulent les faits pour leurs propres intérêts, a été sévèrement brisée.

En fait, nous avons assisté à des événements similaires non seulement aux États-Unis, mais aussi dans de nombreux pays, y compris en Turquie. Certains médias qui établissent / renversent les gouvernements, assurent la victoire ou la défaite électorale, créent des crises économiques dans les pays, enrichissent certaines personnes ou font faillir d'autres avec des titres mensongers et provocateurs, sont sévèrement battus face au pouvoir du peuple.

Avant les élections, quel que soit le citoyen américain auquel vous auriez demandé, il aurait dit que les médias déterminent celui qui va être président. Cependant, les élections américaines de 2016 ont montré qu'un mouvement populaire fondé sur des valeurs fortes et justes pouvait briser tout le pouvoir des grands médias. Sans aucun doute, les médias ne conserveront pas leur ancienne réputation et leur influence dans les prochains jours.

Avec l'élection de Trump comme président, les patrons de la finance qui ont conduit les États-Unis dans l'actuelle dépravation économique, qui ont alimenté l'inégalité de revenu et noyé le pays dans la dette, ont été ébranlés. Trump a annoncé la mise en place d'une nouvelle stratégie économique, indiquant qu'il nommera son propre personnel à tous les postes économiques importants, y compris à la banque centrale américaine FED. Il semble que le gouvernement des États-Unis adopte dorénavant une politique qui alloue l'argent du peuple aux bons endroits, réduit le gaspillage et les trillions de dollars consacrés aux soi-disant opérations de sauvetage.

Les réformes économiques sont en effet cruciales, mais ce qu'on attend principalement de Trump est qu'il ramène le vieil esprit américain comme il l'a promis. C'est l'esprit américain qui attache une grande importance à la spiritualité, qui apportera le confort et la prospérité aux États-Unis, victime depuis longtemps de l'effondrement économique, moral et sociétal.

Le président Trump est bien conscient qu'il n'est pas nécessaire qu'un pays opprime ou pousse d'autres nations à la pauvreté pour prospérer. Le véritable secret de la prospérité repose sur l'établissement d'un lien d'amour et d'une forte alliance. Les alliances fondées sur la raison, l'amitié et la confiance mutuelle apporteront facilement du raffinement au monde entier.

Enfin, l'état d'esprit « il n'y a que des intérêts réciproques et non des relations amicales entre les pays » est faux et devrait être abandonné par tous les pays du monde et pas seulement des États-Unis. Si les individus peuvent être amis, partenaires et agir ensemble pour un idéal, les pays peuvent aussi faire de même. Les pays peuvent devenir de véritables alliés, et les deux parties peuvent agir de façon altruiste tout en veillant sur leurs intérêts respectifs dans tous les cas. C'est ce dont il faut faire pour assurer une paix et un ordre social durables dans le monde.

Je crois qu'en très peu de temps les États-Unis adopteront ce principe humanitaire sous tous les aspects, ils abandonneront les vieilles mentalités, se débarrasseront rapidement de leurs faux amis et essayeront de chercher de vrais amis avec qui ils partagent des valeurs communes. On peut voir que le nouveau gouvernement qui prendra une nouvelle forme avec Trump amènera un nouvel esprit aux Etats-Unis et relancera le « rêve américain ». La renaissance du rêve américain tant attendue, qui est exempt de guerres, de conflits, d'exploitation et de la mentalité d'intérêt personnel apportera non seulement la beauté aux Etats-Unis, mais aussi au monde entier.

Article d'Adnan Oktar sur American Herald Tribune :

http://ahtribune.com/us/2016-election/1367-losers-us-elections.html

Tag(s) : #trump, #etats unis

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :