Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AL-FĀLIQ  - AL-FĀSSIL  - AL-FĀTIR  - AL- FATTĀH


AL-FĀLIQ
Le fendeur

C'est Allah Qui fait fendre la graine et le noyau : du mort il fait sortir le vivant, et du vivant, il fait sortir le mort. Tel est Allah. Comment donc vous laissez-vous détourner ? Fendeur de l'aube, Il a fait de la nuit une phase de repos ; le soleil et la lune pour mesurer le temps. Voilà l'ordre conçu par le Puissant, l'Omniscient. (Sourate al-An‘am, 95-96)

Notre planète contient de nombreuses espèces de plantes, dont chacune a son propre type de semence. Si vous conservez des graines sèches dans une pièce, elles demeureront intactes pendant des années. Mais si on les enfouit dans le sol ou dans tout autre milieu approprié, elles se mettent à germer et donnent un rosier ou bien un arbre géant.

Il est étonnant de voir la variété de plantes que l’on peut voir sortir d’une simple graine, mais le développement d’un être vivant est encore plus spectaculaire. Pour aboutir à un arbre, la graine doit prélever dans le sol tous les éléments nécessaires à sa croissance ; toutefois elle ne peut déterminer par elle-même la quantité de minéraux et d’eau dont elle a besoin, pas plus qu’elle ne peut décider de se différencier en une plante verte ou un arbre fruitier.

Si nous prétendons qu’une graine peut prendre de telles décisions, c’est que nous lui reconnaissons une volonté ou une intelligence propre, mais ce n’est pas très sérieux. Comme nous en informe le verset précédent, seul Allah fait fendre la graine et le noyau. Par Sa volonté Il fait venir à l’existence de nombreux arbres et plantes. Un autre verset nous rappelle qu’Allah a tout créé :

Et c'est Lui Qui, du ciel, a fait descendre l'eau. Puis par elle, Nous fîmes germer toute plante, de quoi Nous fîmes sortir une verdure, d'où Nous produisîmes des grains, superposés les uns sur les autres; et du palmier, de sa spathe, des régimes de dattes qui se tendent. Et aussi les jardins de raisins, l'olive et la grenade, semblables ou différent les uns des autres. Regardez leurs fruits au moment de leur production et de leur mûrissement. Voilà bien là des signes pour ceux qui ont la foi. (Sourate al-An‘am, 99)


AL-FĀSSIL
Celui Qui distingue, Qui tranche(de la meilleure des façons)

Certes, ceux qui ont cru, les Juifs, les Sabéens [les adorateurs des étoiles], les Nazaréens, les Mages et ceux qui donnent à Allah des associés, Allah tranchera entre eux le jour de jugement, car Allah est certes témoin de toute chose. (Sourate al-Hajj, 17)

Certains hommes consacrent leur vie à la poursuite d’objectifs terrestres. Oubliant l’au-delà, ils concentrent leurs efforts vers ces objets de convoitise qui leur semblent enviables. Ce faisant, ils oublient leur réel devoir. Tout désireux qu’ils sont de complaire aux divinités qu’ils associent à Allah, ils ne ménagent pas leurs efforts et croient suivre une voie profitable aussi bien pour les autres que pour eux-mêmes.

D’autres par contre consacrent leur vie à Allah en usant de toutes les grâces qu’il a mis à leur disposition pour obtenir son agrément. Ils souhaitent suivre le droit chemin, plaire à Allah, et incarner l’excellence morale qu’Il attend de Ses serviteurs.

Le  Coran  indique que ces deux catégories d’hommes connaîtront des fins différentes : 

L'aveugle et celui qui voit ne sont pas semblables, ni les ténèbres et la lumière, ni l'ombre et la chaleur ardente. De même, ne sont pas semblables les vivants et les morts. Allah fait entendre qu'Il veut, alors que toi [Muhammad], tu ne peux faire entendre ceux qui sont dans les tombeaux. (Sourate Fatir, 19-22)

Au jour du jugement, Allah établira une distinction entre ces gens qui suivent des chemins opposés et les mettra au courant de leur situation. Ce jour-là, chacun sera rétribué selon ses actes  et Allah manifestera Sa justice infinie :

Ton Seigneur, c'est Lui Qui décidera entre eux, au jour de la résurrection, de ce sur quoi ils divergeaient. (Sourate as-Sajda, 25)


AL-FĀTIR
Le Créateur, Celui Qui est à l’origine de tout

O mon Seigneur, Tu m'as donné du pouvoir et m'as enseigné l'interprétation des rêves. [C'est Toi Le] Créateur des cieux et de la terre, Tu es mon patron, ici-bas et dans l'au-delà. Fais-moi mourir en parfaite soumission et fait moi rejoindre les vertueux. (Sourate Yusuf, 101)

La terre possède des caractéristiques qui y ont permis l’apparition de la vie : sa localisation dans le système solaire, sa structure particulière qui répond aux besoins des êtres qui y vivent, tout ceci montre que sa création est le fait d’une sagesse supérieure. Derrière la diversité des créatures qui peuplent notre planète, douées de la structure physique adéquate dans l’environnement adéquat,  on perçoit l’unité du projet qui les a faites venir à l’existence.

Mieux encore, lorsque l’on se penche sur les détails de leur constitution on est réellement frappé par les merveilles de la création. Chaque cellule, unité fondamentale de tout être vivant, possède un système parfait, une organisation rigoureuse telle qu’elle réduit à néant les allégations des incroyants qui prétendent que la vie est apparue spontanément d’une façon ou d’une autre ou qu’elle résulte d’une série de  coïncidences.

Le monde qui nous entoure fourmille de signes qui sont autant d’indices du dessein intelligent à l’œuvre dans l’univers et qui appartient à notre créateur: Allah. Le génie créateur de notre Seigneur se manifeste dans chaque détail. La perfection inhérente au système qu’Il a créé est évoquée dans ces versets :

Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène [sur elle] le regard. Y vois-tu une brèche quelconque ? Puis, retourne ton regard à deux fois : le regard te reviendra humilié et frustré. (Sourate al-Mulk, 3-4)

Dis : “Devais-je prendre pour allié autre qu'Allah, le Créateur des cieux et de la terre ? C'est Lui Qui nourrit et personne ne Le nourrit. Dis : “On m'a commandé d'être le premier à me soumettre ”. Et ne sois jamais du nombre des associateurs. (Sourate al-An‘am,14)

Leurs messagers dirent : “Y a-t-il un doute au sujet d'Allah, Créateur des cieux et de la terre, Qui vous appelle pour vous pardonner une partie de vos péchés et vous donner un délai jusqu'à un terme fixé ?” [Les incroyants] répondirent : “Vous n'êtes que des hommes comme nous. Vous voulez nous empêcher de ce que nos ancêtres adoraient. Apportez-nous donc une preuve évidente”. (Sourate Ibrahim, 10)


AL- FATTĀH
Celui Qui ouvre

Si les habitants des cités avaient cru et avaient été pieux, Nous leur aurions certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre. Mais ils ont démenti et Nous les avons donc saisis, pour ce qu'ils avaient acquis. (Sourate al-A‘raf, 96)

En tant qu’Il est Celui Qui ouvre, Allah met les hommes à l’épreuve en les soumettant à des situations difficiles. Toutefois il n’impose jamais à une âme une charge supérieure à sa capacité. Lorsque Allah envoie une épreuve à Ses sincères serviteurs, il leur ménage également une issue : après chaque mise à l’épreuve vient le temps du soulagement. Allah cite l’exemple des épreuves que le Prophète (pbsl) a dû subir :

N'avons-Nous pas ouvert pour toi ta poitrine ? Et ne t'avons-Nous pas déchargé du fardeau qui accablait ton dos ? Et exalté pour toi ta renommée ? A côté de la difficulté est, certes, une facilité ! A côté de la difficulté, est certes, une facilité ! (Sourate al-Inshirah, 1-6)

Allah donne maints exemples de l’aide qu’Il apporte aux croyants. Ainsi,  a-t-il soutenu le Prophète Moise (as) lors des difficultés  qu’il a rencontrées et lui a facilité les choses. Lorsqu’il a demandé à Allah  d’être accompagné de son frère Aaron pour s’acquitter de sa mission envers Pharaon, Allah a accepté sa requête.

Ce n’est là qu’un exemple parmi d’autres de l’assistance qu’Allah accorde aux croyants. Il finit toujours par mettre un terme à leurs difficultés, même lorsqu’elles semblent insurmontables. C’est Lui Qui resserre et afflige les cœurs des incroyants et retire d’eux Ses bienfaits, et alors nul autre que Lui ne peut les restaurer.

Après cela, Allah ouvre les portes du châtiment aux incroyants comme  Il le dit dans le Coran:

Nous les avons certes saisis du châtiment, mais ils ne se sont pas soumis à leur Seigneur; de même qu'ils ne [Le] supplient point, jusqu'au jour où Nous ouvrirons sur eux une porte au dur châtiment, et voilà qu'ils en seront désespérés.(Sourate al-Mu’minun, 76-77)




Tag(s) : #islam

Partager cet article

Repost 0