Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le monde islamique a une population d’environ 1,5 milliard (les Musulmans composent un quart de la population mondiale). Avec ses richesses minières, l’importance stratégique de sa géographie, elle est une grande force. De l’Indonésie au Tchad, du Caucase à la Tanzanie et du Maroc aux îles Fidji, le monde islamique qui s’étend sur une vaste zone géographique occupe les terres sur lesquelles les grandes civilisations dans l’histoire ont vu le jour et se sont développées. Les particularités géopolitiques, géoculturelles et géoéconomiques de la région ont  mis aujourd’hui cette zone géographique en position importante en regard des relations internationales et de la politique mondiale.

Le fait que les croisements et les routes de passage du commerce mondial se trouvent dans cette zone géographique fait partie des facteurs importants. Quand on prend en considération que les canaux et les bosphores connectant la Mer Noire à la Mer Méditerranée, la Mer Méditerranée et le Golfe Arabo-Persique à l'Océan Indien sont sous le contrôle des Musulmans, on comprendra mieux l'importance du monde islamique au regard des équilibres globaux. En ajoutant à cela le fait que les terres les plus riches du monde se trouvent dans la zone géographique islamique, notamment en regard des ressources naturelles comme le pétrole et le gaz naturel. Le tableau dressé devient encore plus nette. Toutes ces particularités sont une occasion stratégique pour le monde islamique. La mise en valeur efficace de ces avantages signifie une progression de l’influence des Musulmans dans la politique mondiale.

La situation actuelle montre clairement que les Musulmans joueront un rôle dans les développements qui auront lieu au 21ème siècle, directement ou indirectement. Cependant, ce qui compte vraiment ici, c'est que ce rôle important doit bénéficier au monde musulman en premier lieu ainsi qu’à toute l'humanité. La première chose qui vient à l'esprit à ce stade est de savoir si le monde islamique, dans sa situation actuelle, peut ou ne peut pas endosser un tel rôle. Certainement, les Musulmans ont la capacité et la  conscience nécessaire pour assumer cette responsabilité. Cependant, quand on regarde le monde islamique d'aujourd'hui, de nombreux problèmes sautent aux yeux, tels qu’une démocratie insuffisante dans certains pays, un retard technologique et une économie sous-développée. Un monde islamique qui se prépare à jouer un rôle actif dans la politique mondiale doit résoudre ces problèmes et d’autres  semblables le plus tôt possible.

Seulement, avant tout cela, pour le monde islamique, il y a une question, beaucoup plus vitale et fondamentale, qui doit  être traitée de toute urgence : le morcellement. Le fait que les Musulmans n'ont pas été capables de créer une union islamique puissante et active, est un manque important qui prend place à la base de nombreux maux vécus aujourd’hui. Quand une  union islamique forte sera formée, de tels problèmes ne se produiront pas ou bien seront résolus beaucoup plus rapidement que prévu.

Il convient de rappeler immédiatement ici que le morcellement sur lequel est attirée l’attention n’est pas dû à la pluralité, c’est-à-dire aux diverses écoles de pensée et aux diverses pratiques au sein du monde islamique. La libération des Musulmans de cette fragmentation ne signifie pas qu'ils doivent tous se réunir sous une seule pratique ou un seul procédé.

Ce qui est important est que ces diversités doivent être rassemblées sous l’égide de la foi et en étant basées sur la tolérance mutuelle et la solidarité. Les différences de pensée, de pratique, ou de point de vue sont des situations normales rencontrées dans toutes les sociétés. La moralité islamique exige que, malgré toutes ces différences, les Musulmans ne doivent pas oublier le fait qu’ils sont tous  frères les uns des autres.

Quelles que soient leur race, leur langue, leur nation ou leur branche de croyance (islamique), tous les Musulmans sont frères. Par conséquent, de telles différences doivent être appréciées comme une source de richesse ; celles-ci ne doivent pas se transformer en divisions et conflits qui font obstacle aux prises de décision pour les questions urgentes et importantes. Elles ne doivent pas les éloigner des questions principales, elles ne doivent pas être une raison de tiraillement entre Musulmans.


La solution est l’établissement de l’Union Turco-Islamique qui regroupera tous les Musulmans et leur montrera le droit chemin. Travailler pour l’établissement de l’Union Turco-Islamique est le devoir de chaque Musulman :

1. Tous les gouvernements musulmans doivent se préparer à la création de l'Union Turco-Islamique. Ils doivent développer leurs relations avec les autres pays musulmans et organiser des actions culturelles qui contribueront à l'établissement de la morale islamique sur leur territoire.

2. Toutes les ONG musulmanes, les diverses associations, les organismes caritatifs ainsi que les personnalités des medias et les élites intellectuelles doivent faire de véritables efforts pour résoudre les différences entre les Musulmans et réaliser l'unité et la solidarité.

3.Chaque individu musulman doit s’évertuer pour l’union des Musulmans du monde entier, doit encourager les autres Musulmans en ce sens, dans la mosquée où il va, l’école où il étudie, son lieu de travail, sur les sites internet qu’il visite, dans la fondation ou association où il est membre.

C’est la prière de tous les Musulmans que de vouloir voir reverdir cette grande civilisation islamique qui va éclairer le monde, qui va proposer la bonté à la fois aux Musulmans et aux non-Musulmans, qui va apporter la justice et la paix sur la terre. Par la volonté d’Allah, l’établissement de l’Union Turco-Islamique va être le rouage pour tous ces bienfaits.

Les Musulmans qui veulent se charger d’être au service de ce devoir béni ;

Venez, réconcilions les Musulmans. Réconcilions les Musulmans qui ne prient dans les mosquées les uns des autres, qui ne se saluent pas, qui ne lisent pas les livres les uns des autres, qui deviennent ennemis de leurs frères en raison d’une petite différence de pensée. Que ce genre de divergence artificielle finisse. Que les mosquées, qui sont les maisons d’Allah, ne soient pas celles de tel ou tel groupe, de telle ou telle école de pensée, mais les lieux de prière de tous les Musulmans. Que chaque Musulman se salue, discute avec l’autre. Qu’il montre de la tolérance envers son semblable. Que finissent les désaccords communautaires et individuels. Et que tous les Musulmans travaillent main dans la main, avec humilité et tolérance, pour s’approcher plus d’Allah, pour servir encore plus Sa religion. Et qu’ils n’oublient jamais cet ordre qui nous est donné par Allah :

Et cramponnez-vous tous ensemble au "habl" (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés ; et rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c'est Lui Qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de feu, c'est Lui Qui vous en a sauvés. Ainsi, Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. (Sourate Al Imran, 103)


Tag(s) : #UNION TURCO ISLAMIQUE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :