Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il est un fait bien connu que les araignées tissent une toile et attendent que des insectes se trouvent piégés entre les fils de cette toile. L'araignée sautante, contrairement à la majorité des araignées, préfère poursuivre sa proie. Elle accomplit un saut vif pour atteindre celle-ci. Elle est capable de capturer une mouche volant en l'air à un mètre de l'endroit où elle-même se trouve, en bondissant sur elle.  

L'araignée sautante accomplit ce saut grâce à ses huit pattes qui fonctionnent selon le principe d'une pression hydraulique, et elle s'abat sur sa proie d'une façon foudroyante, plantant en elle ses mâchoires puissantes. Ce saut est généralement accompli dans un environnement de plantes; l'araignée sautante doit calculer l'angle le plus approprié pour la réussite de son saut, en prenant de plus en considération la vitesse et la direction de sa proie. Le plus intéressant est peut-être la manière dont l'araignée sautante sauve sa propre vie après avoir attrapé sa proie. Cet insecte pourrait éventuellement mourir car, en se lançant dans l'air pour attraper sa proie, elle pourrait fort bien s'écraser sur le sol vue la hauteur du saut (elle s'élance généralement du haut d'un arbre).  

L'araignée sautante, cependant, ne connaît pas une telle fin. Le fil qu'elle a sécrété juste avant de bondir, et qu'elle a accroché à la branche sur laquelle elle se trouve, la préserve de s'écraser sur le sol et la maintient suspendue en l'air. Ce fil est d'ailleurs si solide qu'il peut à la fois maintenir l'araignée et sa proie.

Une autre caractéristique intéressante de cette araignée est que le poison injecté dans sa proie liquéfie les tissus de cette dernière. La nourriture de l'araignée n'est donc rien d'autre que ces tissus liquéfiés.

Très certainement, les spécificités de cette araignée ne sont pas le produit de pures coïncidences! Il est par ailleurs nécessaire que cette araignée ait pu simultanément tisser son fil protecteur et acquérir la capacité de bondir; car si elle ne pouvait pas sauter, elle mourrait de faim. Et si elle ne secrétait pas de fil, ou bien si le fil secrété n'était pas assez solide, elle s'écraserait sur le sol. L'araignée sautante doit donc être dotée d'une structure corporelle répondant à ces deux impératifs.

Et en plus de cela, l'araignée sautante n'est pas seulement un être qui secrète des fils et qui saute, mais il s'agit d'un organisme vivant complexe devant posséder intactes toutes ses caractéristiques personnelles pour pouvoir survivre. Aucune de ces caractéristiques n'a pu apparaître après les autres. Ça nous prouve que l’araignée a été crée avec tous ses caractéristiques par Allah.
Tag(s) : #le monde des animaux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :