Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette guêpe nourrit ses petits avec les larves d'une autre espèce de guêpes appelées le sirex. Cependant elle doit résoudre deux problèmes: le sirex dépose ses larves à environ quatre centimètres en dessous de l'écorce d'un arbre.

Pour cette raison, la guêpe foreuse doit d'abord localiser les larves de sirex, qu'elle ne peut pas voir. Pour cela, elle utilise des capteurs très sensibles placés dans son corps, ce qui lui permet de déterminer l'emplacement des larves. Le second problème est de forer l'écorce de l'arbre.

A cette fin, la guêpe utilise un organe appelé "ovipositeur", qui est plus long que le corps entier de la guêpe, et qui est formé par deux appendices rattachés à la queue, qui se combinent pour former une extrémité tranchante comme celle d'un couteau. Ce "couteau" comporte des entailles, qui augmentent son efficacité. Dès que la guêpe foreuse a terminé son travail de repérage, elle dirige ses appendices de forage vers la cible selon le plus court chemin possible, et ces deux appendices vont percer l'écorce par un mouvement de va-et-vient similaire à celui d'une scie. Dès que les larves seront atteintes, la guêpe foreuse déposera ses propres œufs à l'intérieur des larves en utilisant le conduit ainsi aménagé.

Les jeunes guêpes foreuses débuteront ainsi leur vie en grandissant dans le corps des larves trouvées par leur mère et qui leur servent à la fois d'abri et de source de nourriture. Est-il encore nécessaire d'insister davantage sur le fait qu'un système si parfait ne peut en aucun cas être le fruit du hasard, mais qu'il s'agit bien au contraire de l'œuvre d'un Créateur, Allah, le Possesseur de la sagesse et de la puissance éternelles ?

Tag(s) : #le monde des animaux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :