Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est la façon dont les gens suppriment leur conscience et qui empêche la plupart d’entre eux de se tourner vers Allah et d’obéir aux valeurs morales qu’Il a commandées. 

“Mon cœur est pur, Allah me pardonnera de toute façon. 

Nous entendons souvent de telles paroles de la part des gens autour de nous. Cette logique extrêmement altérée qui consiste en une excuse inventée par les gens eux-mêmes, est employée afin de ne pas écouter la voix de leur conscience. Que signifie-t-elle en réalité cettepureté du cœur” ? Selon les valeurs morales coraniques, est-ce que “ne pas faire de mal à quiconque” est une justificationsuffisante pour ignorer les responsabilités qui nous sont révélées par Allah ? 

La pureté du cœur expliquée dans le Coran 

Le Coran nous informe qu’Allah considère les cœurs des gens, comme Il le révèle dans le verset : "sauf pour celui qui viendra à Allah avec un cœur sain !"(Sourate as-Shuaraa, 89) Le concept coranique d’un cœur sain n’est pas la pureté du cœur que certaines personnes s’imaginent être, le Coran définit le cœur sain comme étant le fait de se tourner vers Allah et de se soumettre complètement à Lui.

Selon le Coran, les gens ayant un cœur sain, croient en Allah, observent les limites et les interdictions qu’Il a établies, qui se soumettent totalement à Allah. Selon la morale islamique, il n’y a pas d’autre forme de cœur sain. 

Le Coran détermine une personne avec un cœur sain comme étant quelqu’un qui évoque constamment Allah et qui se sent en paix par ce rappel. 

Dans le Coran les croyants sont décrits ainsi : 

Ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah. N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs ? (Sourate ar-Raad, 28)

Dans un autre verset, Allah décrit les croyants comme étant "ceux dont les cœurs frémissent quand le nom d'Allah est mentionné"(Sourate al-Hajj, 35).

Une des caractéristiques très importante des croyants est la sensibilité du cœur qui leur permet de prendre plaisir à la moralité du Coran et d’éprouver du bonheur et de la sérénité en obéissant à Allah. Allah décrit cette sensibilité comme étant "la guidance d’Allah" : 

Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont [certains versets] se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l'entendre); puis leurs peaux et leurs cœurs s'apaisent au rappel d'Allah. Voilà le [Livre] guide d'Allah par lequel Il guide qui Il veut. Mais quiconque Allah égare n'a point de guide. (Sourate az-Zumar, 23)

 

Par conséquent, un vrai cœur sain dans le contexte islamique signifie un cœur purifié de toute forme d’impureté qui éloigne l’homme d’Allah. De telles personnes évitent l’avidité mondaine, l'égoïsme, la peur et l'insécurité. Par conséquence, ils ne s’attachent à personne ou à rien en dehors d’Allah et n’éprouvent pas d'amour indépendant d’Allah pour eux. 

La pureté du cœur mise en avant par les gens

Bien entendu il est important et excellent pour un individu d’être connu dans une société en tant qu’un “bon individu avec un cœur pur”. Cependant, se baser sur l'importance d ' “avoir un cœur pur” dans la société, et puis dire: “Je ne fais du mal à personne, et même je les aide lorsque c’est nécessaire," ne signifie pas qu’on vit pleinement selon les valeurs morales du Coran.  En outre, penser de cette façon n’est rien d’autre que se tromper. Un comportement considéré comme étant une bonne action par la société éloignée de la morale coranique, bien qu’elle ne soit pas fondée sur les valeurs morales du Coran, peut ne pas avoir de valeur aux yeux d’Allah. Le principal critère qui rend un acte bon et digne de valeur à Ses yeux est le degré de sa conformité avec l’agrément divin. Les versets suivants sont tout à fait explicatifs: 

Ferez-vous de la charge de donner à boire aux pèlerins et d'entretenir la Mosquée sacrée (des devoirs) comparables [au mérite] de celui qui croit en Allah et au Jour dernier et lutte dans le sentier d'Allah? Ils ne sont pas égaux auprès d'Allah et Allah ne guide pas les gens injustes. (Sourate at-Tawbah, 19) 

La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu'amour qu'on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour délier les jougs, d'accomplir la Salat et d'acquitter la Zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu'ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux ! (Sourate al-Baqarah, 177) 

La base des valeurs morales coraniques est l’agrément et la crainte révérencielle d’Allah

Les gens peuvent être connus comme étant “bons”en donnant de la nourriture aux animaux qu’ils voient dans la rue ou en s’entendant bien avec leurs voisins. Bien sûr ce sont là de bons comportements. Mais la voie pour éviter la souffrance éternelle en enfer, la voie pour gagner l’agrément et la miséricorde d’Allah, ne réside pas dans le fait d’être connu commeétant“une bonne personne”, mais dans le fait d’être un vrai croyant de la manière décrite par Allah dans le Coran. 

Comme il est indiqué au début, il ne peut pas être question de quelqu’un qui ne se soumet pas complètement à notre Seigneur Tout-Puissant et qui n’obéit pas aux exigences d’avoir la“pureté de cœur”. Ceux qui vivent selon la logique que “mon cœur est pur, alors il n’est pas nécessaire pour moi d’adhérer aux valeurs morales du Coran” et qui persistent dans cette mentalité peuvent s’imaginer qu’ils déçoivent les autres gens, mais en fait ils ne trompent qu’eux-mêmes. Dire une telle chose est la mentalité erronée de quelqu’un qui évite de pratiquer les exigences du Coran et qui cherche à dépeindre un mode de vie faux comme s’il était celui d’un Musulman. Ces attitudes non sincères ne pourront jamais être acceptées. Parce qu’Allah est Celui Qui sait ce qui est caché dans les cœurs des gens. Dans un verset du Coran, Allah nous déclare qu’Il "connaît si bien le fond de leur pensée" (Sourate Al Imran, 119).

Vivre selon les valeurs morales coraniques libère des valeurs mondaines et de toute forme de dépendance éprouvée envers d’autres gens. Un croyant ayant de telles valeurs morales cherche l'approbation d’Allah, et non pas celle des autres. Il ne craint qu’Allah et sait que tout est sous Son contrôle. Cette crainte révérencielle le conduit à observer scrupuleusement les limites d’Allah et fait taire toutes les excuses offertes par son nafs (ego). En effet, la crainte révérencielle éprouvée pour Allah et les efforts sérieux déployés afin de gagner Son agrément, sont la base des valeurs morales du Coran. Allah Tout-Puissant a révélé ce qui suit :

Lequel est plus méritant ? Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété et l'agrément d'Allah, ou bien celui qui a placé les assises de sa construction sur le bord d'une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu de l'Enfer ? Et Allah ne guide pas les gens injustes. (Sourate at-Tawbah, 109)

Tag(s) : #islam

Partager cet article

Repost 0