Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

il y a également une hiérarchie dans la ruche. Les cellules des ouvrières sont à l’étage supérieur, celles des faux-bourdons, qui sont moins nombreux, sont situées en dessous et les cellules royales sont construites au niveau le plus bas. Toutes ces cellules du couvain sont construites en fonction de la nécessité. Par exemple, quand le nombre de mâles dans la ruche diminue ou à la fin de l’hiver (pendant l’hiver, il n’y a pas de faux-bourdons dans la ruche), les abeilles commencent à faire de plus grandes cellules pour y loger les mâles. De la même façon, les cellules royales sont construites seulement quand la ruche a besoin d’une nouvelle reine.Si on divise un rayon au milieu, une vue très intéressante se présente. Le rayon a une cloison qui, comme toutes les autres parties du rayon, est faite de cire et forme une fondation commune aux cellules qui se réfléchissent sur les deux côtés. Le plancher commun des cellules n’est pas de niveau, mais une série de dépressions sont faites pour s’ajuster l’une à l’autre dans le but de sauver de l’espace. Les parois latérales de chaque hexagone sont légèrement inclinées par rapport à la cloison. Cette inclinaison empêche au miel de s’écouler des cellules remplies. 1

Dans la construction des rayons, il y a beaucoup d’autres détails incroyables, tels les calculs mathématiques requis pendant la production et l’utilisation de la matière première.

1.         Mark L. Winston, The Biology of the Honey Bee, p. 81

Tag(s) : #le monde des animaux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :