Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




Certains cercles qui désirent faire du monde un lieu de bataille sanguinaire et mener de grandes foules innocentes vers des conflits civils, ont trouvé une manière satanique d’exécuter leurs idées très dangereuses, pour que l’enseignement non scientifique du darwinisme fasse partie du système éducatif. De cette façon, les jeunes esprits sont éduqués dans le cadre des idées destructives depuis le début. Les esprits convaincus qu’il y a une bataille sans merci dans la nature, que le fort doit éliminer le faible et que cela fait partie de la vie, que le malade, le faible, et le plus âgé gênent soi-disant la société et que ces groupes doivent absolument être éliminés en commençant à considérer progressivement l’égoïsme, l’impitoyabilité et la cruauté comme tout à fait normaux. Ils commencent à les percevoir comme une pré-condition au progrès. Ils s’éloignent de l’altruisme, de l’humanité, de l’amour et de la compassion. Parce que pour eux, ce sont tous des obstacles qui retiennent le soi-disant processus de l’évolution. Puisqu’ils imaginent qu’il n’y a pas de but aux vies qu’ils mènent, ils ne voient pas de besoin, à leurs yeux, à de telles valeurs morales comme l’altruisme et le sacrifice de soi. Ils considèrent la violence comme étant légitime, et tout à fait normal d’oppresser, léser, infliger un mal physique et même tuer. Ce qui signifie que les jeunes esprits, sujets à l’éducation darwiniste, deviennent enclins à adopter toutes sortes d’idées séparatistes, destructives et violentes. L’un des points les plus importants ici est que la définition darwiniste de l’homme en tant qu’espèce animale qui s’est développée en conséquence au hasard et à travers la violence, est le rejet de croire à l’Au-delà,  où les gens seront tenus de rendre compte et de passer leur vie éternelle, en rejetant l’existence évidente de notre Créateur, Allah le Tout-Puissant. La manière avec laquelle ils forment les vies des sociétés humaines qui ont oublié Allah, l’Unique Possesseur de pouvoir, selon les enseignements de la religion hérétique du darwinisme, en imaginant faussement qu’ils ne seront pas appelés à rendre compte de leur cruauté et de leur impitoyabilité, engendre une souffrance, des larmes et du tourment.

Les résultats de l’imposition du darwinisme au siècle dernier sur une grande partie des gens par le système éducatif étaient terriblement sanguinaires. Des idéologies comme le fascisme et le communisme furent imposées de cette manière, et malgré les expériences affreuses des gens avec eux, ils continuaient à trouver des partisans par la pression de la dictature darwiniste. Des centaines de milliers de gens ont perdu leur vie dans les camps de concentration parce qu’ils étaient considérés comme soi-disant le maillon faible de l’évolution. Et pour la même raison, les gens étaient forcés de quitter leurs maisons et mourir de faim, et un climat de pauvreté qui a embrassé le monde a émergé. Les gens ayant vécu en paix et en harmonie pendant des centaines d’années se considéraient maintenant comme de supposées espèces animales. Par conséquent, les conflits ont éclaté et les villes où la paix et l’harmonie avaient régnées pendant des siècles étaient maintenant baignées dans le sang. Ce serait une erreur plus grave de considérer une poignée de dictateurs pervers ou des dirigeants sans pitié comme l’unique raison pour tout ce qui arriva, parce que dans chaque période, lorsque des atrocités pareilles ont lieu, des foules de gens ayant fait l’objet d’un lavage de cerveau par l’enseignement de la religion superstitieuse du darwinisme, ont donné un large soutien aux oppresseurs. Par exemple, ce n’était pas Hitler seul qui a planifié d’éliminer les vieux, les malades et les Juifs dans l’Allemagne nazie. Mao et Lénine n’étaient pas seuls en s’engageant dans la répression qui a impitoyablement oppressé et massacré des millions de personnes. Ni le Roi Léopold II de Belgique la seule personne coupable du fait que des milliers de gens au Congo étaient considérés comme des animaux à cause de la couleur de leur peau et mis au travail forcé, mourant dans des conditions très dures. Et ce n’est pas seulement quelques rebelles qui étaient responsables du récent génocide au Rwanda, les années de troubles civils au Sierra Léone ou la guerre civile en Guinée. Toutes les atrocités citées dans toutes ces régions sont enracinées dans le darwinisme et étaient soutenues par ses adhérents.

Donc, s’il y a la terreur, l’effusion de sang, l’anarchie ou des personnes innocentes tuées dans n’importe quelle région du monde, il est impossible de penser à cela indépendamment du darwinisme. Si nous voulons mettre fin à la terreur et à l’effusion de sang ; alors le moyen le plus efficace de sécuriser cela est en décrivant l’invalidité du darwinisme et montrer au gens, avec des preuves scientifiques, que le darwinisme s’est effondré. Ceci implique également la terreur séparatiste qui a fait rage pendant des années au sud-est de la Turquie. Parce que, comme avec toute terreur communiste jamais perpétrée, le terrorisme du PKK est nourri par la philosophie darwiniste. On peut voir cela très clairement dans les déclarations du leader de cette organisation séparatiste terroriste :

Il y a une petite différence entre l’homme et les espèces animales qui lui sont le plus proches. Il mange ce qu’il trouve prêt dans la nature, et des abris d’une manière désorganisée dans les arbres et les cavités. Mais avec l’acquisition de l’habilité de parler et de penser, il y aura inévitablement une solidarité avec d’autres membres des espèces dans la récolte de la nourriture, de la défense contre d’autres animaux, la protection contre les catastrophes naturelles et le développement de différents outils de pierres primitifs. Jusqu’à cette étape, la loi des évolutions biologiques, qui s’applique parmi les animaux, prévaut. (L’humanisme kurde et le nouvel homme, Istanbul, avril 2001, p. 13)

L’homme est la forme la plus développée et la plus socialisé des animaux. L’homme est l’animal le plus sauvage et le plus impitoyable. (L’humanisme kurde et le nouvel homme, Istanbul, avril 2001, p. 106)

Tag(s) : #les desastres du darwinisme cause a l humanitee

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :