Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’être humain ne contrôle qu’une infime partie de son corps : il peut marcher, parler, utiliser ses mains… mais des milliers de réactions chimiques et physiques se déroulent à l’intérieur de son corps sans qu’il en soit conscient. 

Prenons la croissance du corps à titre d’exemple. 1 an après sa naissance, le bébé voit sa taille augmenter de 50% et son poids doubler. Cette croissance augmente de plus en plus rapidement au fil des années. Ce processus miraculeux est dû à l’intercommunication permanente des cellules. En effet, notre corps est géré par un système de communications chimiques. Les composantes de ce système ultrasophistiqué, appelées hormones, donnent "les ordres" aux cellules durant TOUTE notre vie. C’est grâce à cette communication que notre corps peut devenir le siège d’une croissance équilibrée.

Après 20-25 ans, l’enfant, devenu adulte, a un poids de 70-80 kg et une longueur de 170-180 cm environ. Ce sont les hormones de croissance sécrétées par l’hypophyse qui assurent cette croissance. Focalisons-nous sur les effets de ces hormones en se penchant, tout d’abord, sur la fonction de l’hypophyse.L’hypophyse est un morceau de chair qui a la forme et la taille d’un pois-chiche. Elle est reliée à l’hypothalamus (situé en dessous du cerveau) par l’intermédiaire d’un petit canal. C’est grâce à cette liaison que les "ordres" sont transmis de l’hypothalamus à l’hypophyse, produisant ainsi, en fonction des ordres reçus, les hormones nécessaires. Le développement du corps fait partie des tâches de l’hypophyse. Deux facteurs sont nécessaires à ce développement :

-L’augmentation de la taille des cellules.

-La prolifération des cellules.

L’hormone de croissance est celle qui assure et contrôle ces deux opérations.L’influence de cette hormone (qui est produite dans l’hypophyse) est à l’échelle de TOUT le corps : si une cellule reçoit l’ordre de croître, elle croît, si elle reçoit l’ordre de se diviser, elle se divise.

Le cœur d’un bébé, par exemple, a une taille 16 fois plus petite que lorsque le cœur atteint la fin de son développement. L’hormone de croissance influe sur toutes les cellules de cœur, et c’est ainsi que se développe chaque cellule en fonction de l’instruction qu’elle reçoit. La prolifération des cellules nerveuses se termine, dans le ventre de la mère, 3 mois avant la naissance du bébé. Le nombre de ces cellules reste fixe, mais leur taille augmente grâce à l’hormone de croissance. C’est ainsi que le système nerveux atteint son développement final vers la fin de la période de croissance du corps. Les autres cellules dans le corps, telles celles des muscles et des os, prolifèrent pendant toute la période de croissance, et c’est l’hormone de croissance qui fait le "réglage" ultra-précis de cette prolifération.

Dans une situation pareille, nous devons nous poser la question suivante : comment l’hypophyse peut-elle connaître la juste valeur de prolifération des cellules ? Ceci est un grand miracle qu’un morceau de chair de la taille d’un pois-chiche contrôle toutes les cellules du corps et assure leurs développements et divisions.

Le miracle divin de la création est ici évident : ces quelques cellules, situées dans un espace très restreint, assurent la croissance et la prolifération de plusieurs trillions de cellules avec la plus grande des précisions. Cela, même si ces cellules ne peuvent "voir" les autres cellules et ne peuvent savoir quand elles devront arrêter ce processus. Ces cellules inconscientes produisent l’hormone de croissance et stoppent sa production au moment opportun. Un système ultrasophistiqué est présent dans le corps, contrôlant CHAQUE opération de croissance durant des années.

Le fait que l’hormone de croissance ordonne à des cellules de se diviser et d’autres de se développer est en lui-même un miracle, car l’hormone transmise à ces cellules est la même : l’hormone de croissance "ordonne" à la cellule de se développer/diviser mais la cellule, grâce au code génétique, sait comment le faire. Ceci montre une fois de plus l’immense complexité et précision de chaque partie de notre corps.

L’influence de l’hormone de croissance sur TOUTES les cellules est elle aussi un miracle. Supposons que certaines cellules lui obéissent et que d’autres ne le font pas, le résultat serait alors une CATASTROPHE ! 

Par exemple :
-Si les cellules du cœur obéissent et que celles de la cage thoracique n’obéissent pas, quel en serait le résultat ? Sans doute, le cœur sera enclavé dans un espace très petit, et la conséquence  sera la mort !

-Si l’os du nez se développe et que la peau ne le fait pas, l’os transpercera alors la peau.

Contrairement à ces deux suppositions, tous les organes se développent avec une précision, une harmonie et un équilibre infaillibles, et cela grâce à leur entière obéissance à l’hormone de croissance. L’hormone de croissance ordonne le développement de tissus, enveloppant les os fragiles, dans les extrémités de ces os. Si ces os fragiles ne se développent pas, l’enfant ne se développe pas non plus. Les cellules présentes dans ces os les font évoluer longitudinalement. 

Comment ces cellules peuvent-elles savoir que ces os devraient évoluer ainsi ?Il est sans doute possible que si les os se développaient latéralement, les jambes ne grandiraient pas et la chair et la peau seraient transpercées. Mais rien de cela ne passe, car tout a déjà été determiné par Allah et se trouve écrit dans le code génétique. Il ne faut pas oublier que l’hormone de croissance veille sur le développement du corps, et cela même si ces composantes ne sont pas conscientes et n’ont ni sentiment, ni œil, ni cerveau…

 Allah nous indique dans les versets suivants du Saint Coran Sa capacité de création comme suit : 

A Lui tous ceux qui sont dans les cieux et la terre : tous Lui sont entièrement soumis. Et c’est Lui Qui commence la création puis la refait ; et cela Lui est plus facile. Il a la transcendance absolue dans les cieux et sur la terre. C’est Lui le Tout-puissant, le Sage. (Sourate ar-Rum, 26 -27)




Tag(s) : #les miracles de notre corps

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :