Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme les gens ont été certainement influencés par moi, je veux essayer de corriger les énormes dommages que j’ai dû occasionner." (Anthony Flew)

 
Les journaux ont récemment reporté ces mots pleins de regrets d‘Anthony Flew, qui était un célèbre philosophe athée en son temps. Ce professeur de philosophie britannique âgé de 81 ans avait choisi de devenir athée à l’âge de 15 ans, puis il s’est fait un nom dans le monde académique avec un papier publié en 1950. Durant les 54 années qui suivirent, il défendit l’athéisme en tant qu’enseignant dans les universités d’Oxford, Aberdeen, Keel, Reading, dans de nombreuses universités américaines et canadiennes qu’il a visitées, dans les débats, les livres les salles de conférence et les articles. Toutefois, Flew a récemment, annoncé qu’il avait abandonné cette erreur et qu’il avait accepté que l’univers avait bien été crée.
 
Les facteurs décisifs ayant joué dans ce changement radical d’opinion sont les preuves éclatantes révélées par la science au sujet de la création. Face à l’extrême complexité basée sur l’information de la vie, Flew s’est enfin rendu compte que l’origine réelle de la vie était issue d’une conception consciente et intelligente et que la cause de l’athéisme qu’il a épousé durant 66 ans était une philosophie discréditée.
Flew a annoncé comme suit les raisons scientifiques derrière ce changement de conviction :
"Les recherches des biologistes sur l’ADN ont montré, par la complexité presque inconcevable des arrangements nécessaires pour produire [la vie], qu’une intelligence devait nécessairement être impliquée. (1)
  
"Il est devenu démesurément difficile de commencer même à envisager une théorie de l’évolution naturaliste de ce premier organisme reproducteur." (2)
 
" Je suis devenu persuadé qu’il est simplement hors de question que la première matière vivante ait évolué d’une matière inerte et se soit développée en une créature extraordinairement complexe." (3)
Les recherches sur l’ADN que Flew a cité comme étant la raison fondamentale de son changement d’opinion ont en effet révélé des faits frappants à propos de la création.
 
La forme hélicoïdale de la molécule d’ADN, sa possession du code génétique, les chaînes nucléotides qui réfutent le "hasard" aveugle, ainsi que la présence de quantités d’informations encyclopédiques et plusieurs autres découvertes saisissantes ont révélé que la structure et les fonctions de cette molécule avaient été consciemment arrangées pour la vie avec une conception très particulière. Les commentaires des scientifiques impliqués dans les recherches sur l’ADN en sont le parfait témoin.
 
Francis Crick, en l’occurrence, un des scientifiques qui a révélé au monde la forme hélicoïdale de l’ADN a admis face aux découvertes sur l’ADN que l’origine de la vie relevait du miracle.

"Un homme honnête, doté de tout le savoir disponible aujourd’hui, ne pourrait que déclarer que l’origine de la vie se révèle comme étant une sorte de miracle, tellement les conditions qui doivent être rassemblées pour que ce soit possible sont nombreuses." (4)
 
Selon ses calculs, Led Adleman de l’Université de South California à Los Angeles a déclaré qu’un gramme d’ADN est capable de stocker autant d’informations qu’un trillion de disques compacts (5). Gene Myers, un scientifique travaillant sur le projet de génome humain face aux arrangements miraculeux dont il a été témoin, a déclaré :
"Ce qui m’impressionne vraiment, c’est l’architecture de la vie… Le système est extrêmement complexe… C’est comme s’il avait été conçu… Il y a une énorme intelligence dedans." (6)
Le fait le plus saisissant sur l’ADN est que l’existence de l’information génétique codée ne peut manifestement pas être expliquée en terme de matière et d’énergie ou en terme de lois naturelles. Dr Werner Gitt, un professeur de l’institut fédéral allemand de physique et de technologie, a déclaré ce qui suit sur le sujet :
"Un système de codage est toujours le résultat d’un processus mental… Il est clair que la matière en tant que telle est incapable de générer un quelconque code. Toutes les expériences indiquent qu’une pensée volontaire qui exerce sa propre volonté, conscience et créativité est nécessaire… Il n’y a pas de loi naturelle connue à travers laquelle la matière puisse donner naissance à l’information, ni à un processus physique ou phénomène matériel connu qui puisse faire ça…" (7)
Les scientifiques et les philosophes créationnistes ont joué un rôle déterminant pour faire accepter à Flew la thèse de la conception intelligente, renforcés par toutes ces découvertes. Récemment, Flew a participé à des débats avec des scientifiques et des philosophes partisans de la création, et a échangé des idées avec eux. Le tournant décisif dans ce processus était une discussion organisée par l’institut de recherche meta-scientifique au Texas en mai 2003. Flew avait participé avec l’auteur Roy Abraham Varghese, le physicien et biologiste moléculaire israélien Gerald Schroeder, ainsi que le philosophe catholique romain John Haldane. Flew fut impressionné par le poids des preuves scientifiques en faveur de la création, et par la nature convaincante des arguments de ses adversaires, et abandonna l’idée de l’athéisme dans la période qui suivit cette discussion. Dans une lettre qu’il écrivit dans l’édition d’août-septembre 2003 du magazine britannique Philosophy Now, il recommanda le livre de Schroeder The Hidden Face of God: Science Reveals the Ultimate Truth (La face cachée de Dieu : la science révèle l’ultime vérité), et le livre de Varghese The Wonderful World (Le monde merveilleux) (8). Lors d’une interview avec le professeur en philosophie et en théologie Gary R. Habermas, qui a également joué un rôle important dans son revirement d’opinion (9), et aussi dans la vidéo Has Science Discovered God? (La science a-t-elle découvert Dieu ?) il a ouvertement déclaré qu’il croyait maintenant à la conception intelligente.

"L’intelligence répandue dans l’univers" et l’effondrement de l’athéisme
 
Les développements scientifiques décrits ci-dessus ainsi que l’acceptation de la conception intelligente par Anthony Flew, célèbre pour sa défense de l’athéisme des années durant, reflètent la scène finale dans le processus de l’effondrement subi par l’athéisme. La science moderne a révélé l’existence d’une "intelligence répandue dans l’Univers", mettant ainsi l’athéisme hors jeu.
 
Dans son livre, The Hidden Face of God, Gerald Schroeder, un des scientifiques créationnistes qui ont influencé Flew, écrit :
"Une conscience unique, et une sagesse universelle enveloppent le monde. Les découvertes de la science, celles qui s’intéressent à la nature quantique de la matière subatomique, nous ont amenés au bord d’une surprenante conclusion : toute l’existence n’est que l’expression de cette immense sagesse. Dans les laboratoires, nous la voyons comme une information qui, d’abord s’articule physiquement comme étant une énergie, qui se condense ensuite pour former de la matière. Chaque particule, chaque être, du plus petit atome jusqu’à l’être humain, paraît représenter un certain niveau d’information, de sagesse." (10)
La recherche scientifique dans le domaine de fonctionnement de la cellule ainsi que celui des particules subatomiques de la matière, a révélé ce fait d’une manière indiscutable. La vie et l’univers ont été amenés à l’existence à partir du néant par le vouloir d’une entité possédant une intelligence et une sagesse supérieures. Il n’y a pas de doute que le possesseur de cette connaissance et de cette intelligence omniprésentes dans l’univers à tous les niveaux est Dieu le Tout-Puissant. Dieu révèle cette vérité dans le Coran :
 
A Dieu seul appartiennent l'Est et l'Ouest. Où que vous vous tourniez, la Face (direction) de Dieu est donc là, car Dieu a la grâce immense ; Il est Omniscient. (Coran, 2 : 115)
 

1- Richard N. Ostling, "Lifelong atheist changes mind about divine creator", The Washington Times 10 décembre 2004; http://washingtontimes.com/national/20041209-113212-2782r.htm 
2- Antony Flew, "Letter from Antony Flew on Darwinism and Theology", Philosophy Now; http://www.philosophynow.org/issue47/47flew.htm
3- Stuart Wavell et Will Iredale, "Sorry, says atheist-in-chief, I do believe in God after all", The Sunday Times, 12 décembre 2004; http://www.timesonline.co.uk/article/0,,2087-1400368,00.html
4- Francis Crick, Life Itself: Its Origin and Nature, New York: Simon & Schuster, 1981, p. 88
5- John Whitfield, "Physicists plunder life's tool chest", 24 avril 2003; http://www.nature.com/nsu/030421/030421-6.html
6- San Francisco Chronicle, 19 février 2001
7- Werner Gitt, In the Beginning Was Information, CLV, Bielenfeld, Germany, pp. 64-7, 79
8- Antony Flew, "Letter from Antony Flew on Darwinism and Theology", Philosophy Now; http://www.philosophynow.org/issue47/47flew.htm
9- "Atheist Becomes Theist: Exclusive Interview with Former Atheist Antony Flew"; http://www.biola.edu/antonyflew/index.cfm
10- Gerald Schroeder, The Hidden Face of God, Touchstone, New York, 2001, p. xi
Tag(s) : #la chute du darwinisme et la creation

Partager cet article

Repost 0