Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a eu une agitation dans les institutions médiatiques ces derniers temps. Les darwinistes ont découvert un nouvel instrument pour leur spéculation et se sont précipités afin d’en faire la propagande d’une voix commune. Une tactique vieille de 150 ans était en train d’être appliquée. Certaines publications darwinistes furent en accord unanime, l’objectif étant d’user d’une empreinte de patte découverte pour défendre le même scénario faux autant que possible et de ranimer le mensonge de l’évolution dans ses derniers jours. Le sujet de spéculation en question était les empreintes de pattes découvertes en Pologne appartenant à une forme de vie que l’on pensait dater de 395 millions d’années. Afin de dissimuler leur défaite, les darwinistes ont prétendu que ces empreintes appartenaient à “la première forme de vie qui est passée de l’eau vers la terre”. 


La propagande darwiniste consiste à dépeindre quelque chose qui n’existe pas comme s’il existait réellement, une histoire fictive qui ne s'est jamais produite comme si elle était réelle. Pour cette raison le fait que les darwinistes ont avancé des assertions illogiques et sans preuves à propos de ces empreintes fossilisées peut être considéré comme normal par certains gens. Or la vérité est que les darwinistes TROMPENT les gens avec ces nouvelles, comme ils l’ont toujours fait.

Avant tout, il n’y a pas un seul fossile qui confirme un tel événement imaginaire comme “la transition de l’eau vers la terre”. (Pas seulement sur ce sujet, mais il n’existe pas non plus un seul fossile de transition qui confirme tous les autres soi-disant scénarios de transition des darwinistes.) Les tentatives des darwinistes d’utiliser les empreintes de pattes en parfaite forme comme preuve, tandis qu’il n’existe même pas un seul fossile de transition dont le nombre aurait dû être par millions, est totalement illogique.


Les scénarios darwinistes concernant l’histoire évolutionnaire imaginaire furent bouleversés une fois de plus

Ces empreintes de pattes prouvent très clairement qu’un amphibien en forme parfaite (probablement une espèce de crocodile d’environ 2,5 mètres de long) a vécu sur terre il y a 395 millions d’années. Le bouleversement des darwinistes résulte du fait que ces empreintes sont en contradiction avec les scénarios imaginaires de transition “du primitif vers le plus développé”. Selon leur point de vue, aucune forme de vie tellement parfaite et complexe n’aurait pu exister il y a 395 millions années. Cependant, les archives fossiles ont toujours réfuté la chronologie évolutionniste fictive, et elles continuent à la démentir. Les lecteurs se souviendront que des chevaux parfaits complètement formés vivaient à une époque (il y a environ 50 millions d'années) où selon les darwinistes l’ancêtre imaginaire des chevaux était de la taille d’un chien. Egalement à une époque où, d’après les darwinistes, il ne devrait y avoir queæ des vers et des éponges, il existait des yeux extraordinairement complexes. Les empreintes de pattes en question réfutent complètement les scénarios fictifs d’histoire évolutionnaire. Incapables de cacher ces empreintes fossilisées, les darwinistes ont cherché une solution par voie de spéculation.

Tag(s) : #la chute du darwinisme et la creation

Partager cet article

Repost 0