Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les darwinistes affirment que les êtres vivants se développeraient suite à des mutations aléatoires et que ces mutations aveugles et inconscientes auraient donné lieu à la variété glorieuse de la vie actuelle.

Or cette affirmation représente une sérieuse incohérence logique.

Les mutations consistent en des ruptures, des diminutions et des déplacements suite à des radiations ou des effets chimiques dans l'ADN au sein du noyau de la cellule vivante qui contient toutes les informations génétiques. QUATRE-VINGT-DIX-NEUF POUR CENT DE TOUTES LES MUTATIONS DÉTRUISENT L'ORGANISME. Tandis que le 1 % restant n'a aucun effet du tout. AUCUNE MUTATION PROFITANT AUX ORGANISMES N'A JAMAIS ÉTÉ OBSERVÉE. De plus,

  • Selon les déclarations darwinistes, une mutation devrait produire des changements qui sont proportionnels et mutuellement compatibles partout dans le corps.
  • Par exemple, toujours selon ces affirmations évolutionnistes, si une oreille est formée du côté droit grâce à une mutation comme les darwinistes l’expliquent, alors les mutations aléatoires devraient aussi produire une seconde oreille fonctionnelle du côté gauche, possédant les mêmes caractéristiques. L'enclume, le marteau et l'étrier doivent se former parfaitement dans les deux.
  • Les mutations aléatoires doivent également établir des valves coronaires des deux côtés. Selon les affirmations darwinistes, les mutations devraient produire des valves de forme parfaite et dans leurs emplacements corrects en même temps afin d’obtenir un ensemble harmonieux.
  • Autrement il y aurait un énorme déséquilibre caractérisé par l’apparition de structures bizarres avec une oreille à l'envers, une dent différente, ou un œil sur le nez et un autre sur le front. Mais puisqu'il n'y a pas de tel déséquilibre chez les êtres vivants, les affirmations darwinistes supposent que les mutations doivent produire tout en une forme symétrique et mutuellement compatible.
  • Mais le fait que les mutations soient délétères à 99 % et inefficaces à 1 % rend impossible, pour les mutations, la capacité de produire des organes fonctionnels, harmonieux et symétriques à la fois.
  • L'effet que les mutations ont sur une structure régulière ressemble au tir d'une mitrailleuse sur cette dernière. Tirer aléatoirement sur un objet sain le détruira. Le fait qu'une balle n'ait aucun effet ou qu’elle détruise une infection déjà existante dans l'organisme et qu’elle le guérisse ainsi, ne change rien. L'organisme a en tout cas été détruit par les 99 autres balles qui l’atteignent.
Tag(s) : #la chute du darwinisme et la creation

Partager cet article

Repost 0