Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les noms des Prophètes apparus sur les tablettes d'Ebla, 1.500 ans avant la Torah

 

Les tablettes d’Ebla datant des années 2.500 avant J.-C., fournissent des informations très importantes concernant l’histoire des religions. La caractéristique la plus importante des tablettes d’Ebla, découvertes en 1975 et qui dès lors ont été plusieurs fois le sujet de recherches et de débats, est qu’elles contiennent les noms de trois Prophètes mentionnés dans les livres divins.

La découverte des tablettes d’Ebla des milliers d’années plus tard est extrêmement importante afin d’éclairer le lieu géographique des sociétés révélées dans le Coran.

Dans les années 2500 avant J.-C., Ebla était un royaume couvrant une région qui comprenait (la capitale syrienne) Damas et le sud-est de la Turquie. Ce royaume a atteint un sommet culturel et économique, mais plus tard, comme il atteint un grand nombre de civilisations, il a disparu de la scène de l'histoire. On a compris des registres tenus que le Royaume d’Ebla était un centre culturel et commercial de l’époque. Le peuple d’Ebla possédait une civilisation qui a formé une archive d’état, construit des librairies et enregistré les contrats commerciaux sous forme écrite. Ils avaient même leur propre langage, connu sous le nom d’eblaïte.

 

L’histoire des religions enterrées

Le royaume d’Ebla qui était considéré comme un succès d’archéologie ordinaire lorsqu’il a été découvert en 1975, a obtenu sa véritable importance avec la découverte d’environ 20.000 tablettes d’écriture cunéiforme et de fragments. Cette archive était 4 fois plus grande que toutes les écritures cunéiformes connues par les archéologues depuis 3.000 ans.

Lorsque le langage utilisé dans les tablettes a été déchiffré par un épigrapheur italien Giovanni Pettinato de l’Université de Rome, on a mieux compris combien ce sujet était important. A la suite de cela, la découverte du Royaume d'Ebla et de cette archive d’état magnifique est devenue une question qui intéresse non seulement les cercles archéologiques, mais aussi les cercles religieux. C'est parce que, les tablettes contenaient les noms de Michael (Mi-ka-il) et de Talut (Sa-u-lum), qui ont lutté aux côtés du prophète David, ainsi que les noms des Prophètes mentionnés dans les trois livres divins : Le Prophète Abraham (Ab-ra-mu), le Prophète David (Da-u-dum) et le Prophète Ishamel (Ish-ma-il).(2)

L’importance des noms présents sur les tablettes d’Ebla

Les noms des Prophètes identifiés sur les tablettes d’Ebla sont d’une très grande importance parce qu’on les a rencontrés pour la première fois dans les documents historiques d’un tel âge. Cette information, datant de 1.500 ans avant la Torah était très frappante. L’apparition du nom du Prophète Abraham sur les tablettes confirmait que le Prophète Abraham et la religion qu’il avait apportée avaient existé avant la Torah.

Les historiens ont analysé les tablettes d’Ebla depuis cette perspective, et cette découverte majeure concernant le Prophète Abraham et sa mission sont devenues un sujet de recherche à l’égard de l’histoire des religions. David Noel Freedman, un archéologue et chercheur américain sur l’histoire des religions a rapporté que, en se basant sur ses examens, les noms tels que Abraham et Ismaël étaient les noms des Prophètes.(3)

D’autres noms présents sur les tablettes

Comme nous l’avons susmentionné, les noms écrits sur les tablettes étaient ceux des Prophètes mentionnés dans les trois livres divins, et les tablettes étaient beaucoup plus anciens que la Torah. En plus de ces noms, il y avait également d’autres sujets et noms de lieu sur les tablettes. A partir de ces informations et de ces noms de lieu, on a compris que les Eblaïtes étaient des commerçants émérites. En outre dans les écritures, les noms de Sinaï, Gaza et de Jérusalem apparaissent également et ces derniers montrent que les Eblaïtes jouissaient des liens commerciaux et culturels dans ces endroits. (4)

Un détail important vu dans les tablettes, était les noms des endroits de Sodome et Gomorrhe, où le peuple de Loth avait vécu. Comme on le sait, Sodome et Gomorrhe était la région au bord de la Mer Morte où le peuple de Loth avait vécu et où le Prophète Loth a communiqué son message et appelé les gens à vivre selon les valeurs morales religieuses. En plus de ces deux endroits, le nom de la ville d’Iram qui apparaît dans les versets du Coran, était parmi les noms mentionnés sur les tablettes d’Ebla.

L’aspect le plus remarquable de ces noms, à part les livres communiqués par les Prophètes, est qu’ils n’ont jamais apparu dans n’importe quel autre texte. Ce fait est une preuve importante montrant que les rapports des prophètes qui ont communiqué le message de la vraie religion à cette époque-là, sont parvenus à ces endroits. Dans un article apparu dans le magazine Reader’s Digest, il est noté qu’il y avait eu un changement dans la région eblaïte lors du règne du Roi Ebrum et que le peuple avait commencé à ajouter des préfixes à leurs nom afin d’exalter le nom d’Allah l’Omnipotent.

La promesse d’Allah est vraie

L’histoire eblaïte et les tablettes d’Ebla qui ont resurgi environ 4.500 ans après la période où ils avaient vécu, indique une vérité très importante : Allah a envoyé les messagers à Ebla, comme Il les a envoyés à chaque communauté, et ces derniers ont invité leur peuple à la véritable religion.

Certaines communautés ont admis la religion qui leur est parvenue et ainsi ils ont atteint le droit chemin, alors que certains autres se sont opposés au message des Prophètes et ont préféré une vie perverse. Allah, le Seigneur des cieux, de la terre et tout ce qui se trouve entre eux, révèle ce fait dans le Coran :

Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire] : ‘Adorez Allah et écartez-vous du Tagut’. Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés a l'égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient [Nos messagers] de menteurs. (Sourate an-Nahl, 36)

 Références :

1)"Ebla", Funk & Wagnalls New Encyclopaedia, © 1995 Funk & Wagnalls Corporation, Infopedia 2.0, SoftKey Multimedia Inc.
2) Howard La Fay, "Ebla: Splendour of an Unknown Empire," National Geographic Magazine, décembre 1978, p. 736; C. Bermant and M. Weitzman, Ebla: A Revelation in Archaeology, Times Books, 1979, Wiedenfeld and Nicolson, Great Britain, pp. 184.
3) Bilim ve Teknik magazine (Science et la Technologie), No. 118, septembre 1977 et No. 131 octobre 1978
4) Pour plus d’informations, veuillez regarder ‘les Miracles du Coran’ de Harun Yahya.

http://www.miraclesducoran.com/

Tag(s) : #miracles du coran

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :