Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les molécules de thyroxine que la glande thyroïde libère dans la circulation sanguine sont attachées à une molécule transporteuse créée spécialement pour cette seule tâche. En voyageant à travers la circulation sanguine sous cette forme liée, elles sont incapables de remplir leur fonction aussi longtemps qu'elles sont liées à la molécule transporteuse. Sur les 10 000 molécules de thyroxine dans le sang, seules quatre sont présentes sous une forme libre, non liée. Ce sont les quatre molécules de thyroxine qui influent sur le rythme métabolique des cellules.12

Lorsque ces molécules de thyroxine libres pénètrent dans les cellules, de nouvelles molécules de thyroxine se séparent des transporteuses pour remplacer les anciennes molécules libres. Ainsi, les molécules de thyroxine liées aux molécules transporteuses servent comme dépôt de stockage, et la thyroxine requise est toujours prête pour une utilisation immédiate (Figures 61 et 62).

Ce niveau de thyroxine nécessaire pour affecter les cellules se base sur un équilibre très délicat pour éviter les conséquences possibles de diminution ou d'augmentation de thyroxine au cas où le taux de thyroxine  différait de 4 sur 10000 de la quantité de thyroxine agissant sur les cellules. Ceci nous invite inévitablement à nous poser les questions suivantes : par quel mécanisme ces milliards de molécules sont-elles comptées? Comment a-t-il été déterminé qu'une proportion de seulement quatre molécules de thyroxine sur 10000 est parfaitement adaptée à la santé humaine? Comment a-t-on précisément déterminé que les 9996 autres molécules doivent rester dans un état lié et inactif? Comment le corps peut-il déterminer que ces quatre molécules de thyroxine circulant dans les vaisseaux sanguins ont diminué en nombre et que d'autres molécules doivent être libérées pour les remplacer?

Comment ces calculs mathématiques extraordinaires – et le système basé sur ces calculs – ont-ils fonctionné à la perfection pendant des milliers d'années chez tous les êtres vivants ayant vécu?

Cet exemple est sans aucun doute l'une des innombrables preuves qu'Allah Tout-Puissant régit tous les mondes, qu'ils soient visibles à l’œil humain ou non, et embrasse toute chose :

...Il cerne (de Son savoir) ce qui est avec eux, et dénombre exactement toute chose. (Sourate al-Jinn, 28)

Tag(s) : #les miracles de notre corps

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :