Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

L’AFFAIRE MACHIAVELIQUE DE LA COCAINE 

De nouveau, au milieu de l’année 1991, Adnan Oktar fut la cible d’une machination orchestrée par certains milieux exaspérés par ses activités intellectuelles. A l’époque, il préparait l’un des plus importants livres sur l’histoire de la franc-maçonnerie et des organisations mondiales maçonniques. La police perquisitionna au domicile qu’il partageait avec sa mère à Ortakoy, un quartier d’Istanbul, ils découvrirent dans le "premier" livre qu’ils prirent, un paquet de cocaïne – dans une bibliothèque qui contenait environ 2.000 ouvrages !

Adnan Oktar fut mis en garde à vue, sur de faux prétextes à Izmir où il était allé avec quelques amis, puis il fut transféré à la Direction de la Sécurité d'Istanbul. Après 72 heures de garde à vue, il fut envoyé à l’Institut de Médecine Légale pour un dépistage anti-drogues. On annonça alors que les analyses de sang d'Adnan Oktar révélaient la présence d’un taux élevé de cocaïne. 

Cependant, il fut reconnu par la suite que toutes les charges qui pesaient sur lui n’étaient rien d’autre que pure calomnie ; et que la cocaïne prétendument trouvée dans la bibliothèque d'Adnan Oktar faisait partie de cette machination. Peu avant son interpellation, il pressentait que des mouvements occultes complotaient contre sa personne. En quittant son domicile à Ortakoy, il appela sa mère Mediha Oktar pour l’avertir d’une probable cabale qui se tramait contre lui et lui demanda de nettoyer la maison et de l’inspecter en présence de quelques témoins. Sa mère fit donc appel au voisin et au concierge, et ils nettoyèrent ensemble la maison de son fils de haut en bas, époussetant tous les livres de la bibliothèque. Bien qu’Adnan Oktar ne soit pas rentré chez lui depuis ce nettoyage, 16 officiers de police découvrirent lors de leur perquisition “un paquet de cocaïne” parmi ses livres, à peine deux minutes après leur arrivée, dans le premier livre qu’ils piochèrent parmi les 2000 ouvrages disponibles. Plus tard, le voisin et le concierge firent une déposition sous serment, en affirmant conjointement "qu'ils avaient nettoyé la bibliothèque d'Adnan Oktar ensemble, et qu’il n'y avait aucun paquet à cet endroit".


 Mai 2007

Deuxième acte de cette cabale – les traces de cocaïne décelées dans l’organisme d’Adnan Oktar – a été réfuté par des preuves scientifiques et des expertises médico-légales. Adnan Oktar a été mis en garde à vue au Quartier général de la Sécurité pendant 72 heures, avant que ces analyses ne soient pratiquées. Il est cependant scientifiquement possible de calculer la quantité de cocaïne qu’un homme a prise et depuis combien d’heures en mesurant le taux de cocaïne dans son sang. Pour Adnan Oktar, le taux était si élevé qu’il est certain que l’absorption d’une telle quantité de cocaïne 72 heures avant, l’aurait tué. Ce qui prouve que la cocaïne fut absorbée alors qu’il était en détention. Autrement dit, elle avait été administrée à M. Oktar  dans sa nourriture lors de sa garde à vue.

Ceci fut confirmé par une trentaine d’instituts internationaux de médecine légale, y compris par Scotland Yard. Leur réponse au dossier à charge "Adnan Oktar" fut identique : la cocaïne avait été administrée à Adnan Oktar en étant mélangé à sa nourriture pendant sa détention.

Quelque temps après, l’Organisme de Médecine légale turc confirma que cet incident était la conséquence d’une machination, et que la cocaïne avait bien été administrée durant sa période de détention, Adnan Oktar fut donc disculpé par la cour et remis en liberté.

Cependant, cet incident révéla un fait important : il y a des forces hostiles à Adnan Oktar qui avaient l’intention d’user de tous les moyens possibles à son encontre, même des pires. Ces forces, qui auparavant avaient tenté d’intimider Adnan Oktar en le mettant dans l'hôpital mental, en prison et en l’opprimant sans cesse, complotaient maintenant contre lui. 

 

Voici quelques documents émanant des institutions de santé démontrant que la cocaïne avait été absorbée moins de 72 heures auparavant, c’est-à-dire pendant la détention.


1.    Institut de Médecine Légale de l’Université de Münich

2.    Institut de Médecine Légale de l’Université d’Aachen

3.    Ministère de la Justice turc, Institution de la Médecine Légale, 5ème Comité de Spécialistes

4.    Ministère de la Justice, Institution de la Médecine Légale

5.    Grille du Professeur John Ambre, l’un des principaux outils dans les Rapports de la Médecine Légale

6.    Police et Service Militaire de Bâle, Laboratoire de Médecine Légale

7.    Institut de Médecine Légale de l’Université Bonn Rheinischen Friedrich-Wilhelms

8.    Laboratoire du Ministère de l’Intérieur français

9.    Service de Science et de Médecine Légale, Université de Glasow

10.    Institut de Médecine Légale,  Faculté de Médecine Cerrahpasa, Université d’Istanbul

11.     Hôpital Cantonal St Gallen, Institut de Médecine Légale

12.     Professeur Davide Ferrara de l’Université de Padoue

13.     Professeur Dr. H. W. Raudonat – Centre de Médecine Légale

14.     Institut de Médecine Légale de l’Université de Tübingen

15.     Université de Parme, Faculté de Médecine et de Chirurgie

16.     Institut de Médecine Légale de l’Université de Vienne

Cette affaire de cocaïne ciblant Adnan Oktar a fait l’objet d’une décision de justice. M. Oktar fut donc ACQUITTE par un jugement de la 10ème cour criminelle de la Première Instance datant du 22 février 1994, confirmant ainsi que l’incident relevait de la conspiration.


(POUR DES DETAILS A PROPOS DU COMPLOT DE DROGUE ORCHESTRE AUTOUR D’ADNAN OKTAR)
>>>

ADNAN OKTAR LE TEMPS DE L’ECRITURE

Après 1991, Adnan Oktar a consacré tout son temps à l’écriture, en restant chez lui.

Sous le pseudonyme de Harun Yahya, il a écrit quelques trois cents livres d’une valeur inestimable. Ces ouvrages ont été traduits dans plus de 60 langues. Près de 550 sites web en 43 langues (200 sites en turc) sont basés sur ses livres. Ces sites attirent en moyen plus de quatre millions de visiteurs chaque mois. Les documentaires adaptés de ses livres sont régulièrement diffusés sur plus de 100 chaînes de télévisions dans de nombreux pays. Les ouvrages d’Adnan Oktar qui réfutent scientifiquement le darwinisme sont ceux qui provoquèrent de vives réactions au sein de la communauté scientifique mondiale. Dans le magazineNew Scientist daté du 22 avril 2000, M. Adnan Oktar fut élevé au rang de "Héro International" pour son dévouement au fait de la  Création et la dénonciation du mensonge de l’évolution. La lutte intellectuelle de l'auteur contre le matérialisme et le darwinisme a souvent été mentionnée dans les principales publications évolutionnistes telles que le National Geographic, Science, New Scientist et leNSCE Reports. Les éditions anglaises et allemandes du National Geographic de novembre 2004 firent référence à son travail sur les réalités de la Création, en citant un passage de son livre Le mensonge de l’évolution : "La théorie de l’évolution n’est rien d’autre qu’une tromperie imposée par les maîtres du système planétaire."

Les livres d’Adnan Oktar ont été traduits dans de nombreuses langues, y compris l'anglais, le français, l’allemand, l’italien, l’espagnol, le portugais, l’urdu, le chinois, l’arabe, l’albanais, le russe, le serbo-croate, l’uigur, l’indonésien, l’azéri, le bengali, le bulgare, le danois, le polonais, le malais, le serbe, le hollandais, l’hébreu, le hongrois, le finlandais, le farci, la hausa, le dhivehi, le hindi, le suédois, le japonais, le kirghiz, le swahili, le malayalam, le norvégien, le roumain, le tamil, le talegu et le thaï.  Ils jouissent d’un lectorat très vaste à travers le monde de l’Italie à l’Amérique, de la Grande Bretagne à l’Indonésie, de la Pologne à la Bosnie, de l’Espagne au Brésil.

A travers ses livres, un grand nombre de personnes ont réussi à prendre conscience de leur foi et à la consolider au plus profond de leur être. Toute personne qui lit et étudie ses travaux, est touchée par ce style unique, compréhensible par tous, plein de sincérité et de sagesse. Chaque livre décrit des faits avérés et incontestables, présentés avec honnêteté et clarté, que nul ne peut réfuter – une disposition qui provient sans aucun doute d'une sagesse saisissante, un don d'Allah.

 L’ATLAS DE LA CREATION, L’ŒUVRE GEANTE D’ADNAN OKTAR QUI A TERRASSE LE DARWINISME

L’œuvre d’Adnan Oktar la plus remarquable dans son opposition au darwinisme est son livre L’Atlas de la Création. Ce livre géant, illustré de photos de centaines de fossiles, explique que les êtres vivants n’ont pas changé depuis des centaines de millions d’années, autrement dit qu’ils n’ont jamais évolué. Ces preuves provoquèrent un profond émoi dans les cercles darwinistes. L’arrivée de ce livre dans quelques pays d’Europe déclencha une vague de panique darwiniste qui gagna toute l’Europe. L’Atlas de la Création cite des données concrètes pour montrer que le darwinisme n’a pas de fondement scientifique et qu’il est impossible de continuer à le défendre. Les réactions suscitées furent nombreuses aux Etats-Unis, en Chine, au Brésil, en Hollande, en Belgique, en Grande-Bretagne, en Italie, en Suède, en Espagne, au Danemark et surtout en France. La quantité d’articles parus, de programmes télévisés diffusés et de sites web s’intéressant à l’Atlas de la création témoigne de l’impact intellectuel du livre.

Les darwinistes européens furent saisis d’un choc culturel, particulièrement en France. Les matérialistes européens sonnèrent l’alarme face à l’assaut que représentait l’Atlas de la Création contre le darwinisme, grand contributeur de la propagation de l’irréligion depuis 150 ans. Le Conseil de l’Europe fut saisi. Des rapports furent préparés, des déclarations furent publiées par les ministères de l’éducation. Les darwinistes européens ne surent pas comment gérer l’Atlas de la Création dont ils étaient incapables de réfuter les arguments. Ils optèrent donc pour une solution visant à détruire le livre. Ils abandonnèrent leurs traditions libertaires séculaires pour invoquer la prohibition et la répression. A tel point qu’ils tentèrent de faire interdire le livre. Mais ces efforts furent vains, parce que l’Europe entame une nouvelle ère de lumière !

Les principaux journaux et magazines français publièrent des articles terrifiés à propos de l’Atlas de la Création. Le sujet était traité avec une terminologie de panique, de terreur, de bouleversement telle que “secousse”, “offensive” ou “impact explosive”, dans Le Figaro, L’Express, Le Monde ou La Croix. Ils qualifièrent la débâcle du darwinisme comme étant “la plus grande défaite de l’histoire de la France”. Cette œuvre magnifique fut perçue comme un “séisme idéologique”, par les cercles européens défendant la théorie de Darwin. (Voir  www.impactharunyahya.com pour avoir une idée de l’ampleur de l’impact de l’Atlas de la Création en Europe.)


Le revers infligé au darwinisme par l’Atlas de la Création dans la presse mondiale 
France, Science et Vie
"… L'ENVOI A TOUTES LES ECOLES D'UN ATLAS REFUTANT LA THEORIE DE L'EVOLUTION A JETE UN FROID."

France, Le Point

“SAUVEZ DARWIN !”

France, Libération

D'un seul coup c'est la panique [causée par L’Atlas de la Création]… Allemagne, Stern
UN LIVRE EXPLOSIF…

Allemagne, Nürnberg Zeitung
La légende d’un article consacré aux activités intellectuelles d’Harun Yahya dit : “DARWIN RENCONTRE UN OBSTACLE EN EUROPE.”

Hollande, site web de Radio Netherlands
L’Atlas de la Création A SUSCITE UN “DELUGE” DANS TOUTE L’EUROPE.

Italie, Corriera Della Sera
… MAIS UNE CHOSE EST SURE : NOUS SERONS LES PERDANTS.

Italie, La Stampa
ADIEU DARWIN


POUR VOIR L’IMPACT MAGNIFIQUE DE L’ATLAS DE LA CRÉATION, http://www.commentsonatlasofcreation.com >>>

L’Atlas de la Création a déclenché une nouvelle ère de lumière en Europe. Le peuple européen endoctriné par la propagande darwiniste et matérialiste pendant un siècle et demi, commence à se rendre compte du manque de valeur scientifique de la théorie de l’évolution et des motivations idéologiques justifiant son maintien. Des études dans plusieurs pays montrent que le nombre de personnes encore convaincues par le darwinisme connaît un sérieux déclin. Un sondage mené par Sciences Actualités révèle que 92% des personnes interrogées ne croient pas que l’origine des êtres humains se trouve dans l’évolution. La part de ceux qui croient à l’évolution s’élève seulement à 5%. 

Une enquête du célèbre quotidien allemand Süddeutsche Zeitung évalue la part des personnes considérant que les êtres humains sont l’œuvre d’un Créateur à 85%, tandis que ceux qui jugent valide la théorie de l’évolution représentent 9%.

Dans un sondage effectué par le quotidien Die Welt, 86% des personnes répondirent que “Allah l’avait créée” à la question de savoir “Comment la vie était-elle apparue ?”

Une autre étude témoigne du glissement qui s’opère dans le cœur de l’Europe : Blick, publié en Suisse, publia que 85% des personnes croient à la création tandis que l’évolution rassemble seulement 8% des voix. 

De Morgen, un journal publié en Belgique, rapporte que “huit personnes sur dix pensent que la théorie de l’évolution est un non-sens total”.

Dans un sondage effectué par le quotidien danois Ekstra Bladet sur son site, 88% des Danois répondirent “Non” à la question : “Pensez-vous que les êtres humains descendent des singes ?”

Un article publié dans le magazine suisse Factum affirmait que le public suisse réclamait l’enseignement de la Création dans les écoles. Les études indiquent par ailleurs qu’en Grande Bretagne, les enseignants estiment également que la Création devrait être enseignée dans les écoles. Cette revendication fut largement traitée dans les grands quotidiens anglais tels que The Guardian et The Independant. Ces articles soulignent tous que les Européens estiment que l’Atlas de la Création a largement contribué à cette tendance. En effet, fin 2008, le Vatican a déclaré sa gratitude envers les musulmans pour “avoir ravivé en Europe la foi en Dieu [Allah]”.

Ce grand réveil intellectuel instillé par l’Atlas de la Création a également touché les dirigeants et hommes d’état européens. Pour preuve de ces changements positifs chez les leaders européens les déclarations faites par l’ancien Premier Ministre anglais Tony Blair à propos de son retour à la religion ainsi que celles du Président français Nicolas Sarkozy décrivant sa foi en Allah.

 
 
Exemples du changement de mentalité des leaders européens après la parution de l’Atlas de la Création en Europe :

Nicolas Sarkozy : “… Dieu transcendant Qui est dans la pensée et dans le cœur de chaque homme. Dieu qui n’asservit pas l’homme mais qui le libère….”

Tony Blair : “Sauver la religion et l’aider à devenir une force du bien.”

Tony Blair invite à mettre la foi au cœur des solutions aux problèmes mondiaux. La religion devrait “réveiller la conscience du monde.”

 

 ADNAN OKTAR FAIT DE NOUVEAU FACE À DES PRESSIONS 

Différents milieux s’alarmèrent de plus en plus de son altruisme. Incapables de réfuter les travaux d’Adnan Oktar sur le plan intellectuel, les milieux matérialistes et maçonniques furent à l’origine d’une campagne de diffamation dans le but avéré de contrecarrer tous travaux scientifiques susceptibles, selon eux, de nuire à la théorie de l’évolution, en y coupant court par la calomnie et les allégations.

En novembre 1999, au moment même où la rumeur circulait au sujet de la publication prochaine en trois volumes d’un ouvrage intitulé La franc-maçonnerie mondiale, Adnan Oktar fut de nouveau victime de l’oppression. Ces mêmes forces, qui tentèrent de freiner la diffusion des valeurs morales religieuses par la calomnie, le complot, la diffamation et les accusations, depuis le premier engagement d’Adnan Oktar dans cette bataille intellectuelle, refaisaient surface une fois de plus.

De par leur acharnement et leurs fausses affirmations, le 12 novembre 1999, une descente de police fut menée aux domiciles et sur les lieux de travail des membres de la Fondation de Recherches Scientifiques (FRS). Au cours d’une opération menée sur 50 adresses à trois heures du matin, ils ne trouvèrent aucune trace d’une quelconque activité criminelle ou contraire aux bonnes mœurs. Néanmoins, jour après jour, la presse se fit l’écho d’incroyables mensonges et de calomnies contradictoires. Adnan Oktar et certains membres de la FRS furent incarcérés pendant sept jours dans les quartiers généraux de la Section contre le crime organisé d’Istanbul. Les rapports de médecine légale établirent qu’ils furent soumis à de sévères tortures pendant leur détention. Des procédures légales furent ensuite entamées devant la Haute Cour Pénale d’Istanbul en 2ème instance n°7 contre ces responsables impliqués dans la torture des membres de la FRS. Ces individus sont encore jugés et risquent chacun des peines de prison allant jusqu’à 216 années.

Les personnes détenues ont subi des pratiques illégales : elles furent notamment obligées, par la violence et la torture, de signer une déposition qu’elles n’avaient même pas lue. Ces déclarations, bien qu’elles n’aient aucune valeur dans le cadre juridique turc, vinrent s’ajouter à leur chef d’inculpation. Adnan Oktar fut détenu pendant neuf mois, à cause de ces dépositions soutirées lors de son passage au Département de la Sécurité.

Malgré les huit années de procédures judiciaires, aucune preuve, aucun document, aucun rapport, aucun témoin ne vint étayer les accusations contre M. Oktar et la défense. Au contraire, des dizaines de rapports d’experts, de témoignages, de comptes-rendus de comités officiels et d’avis juridiques soumis par des juristes académiques concordèrent tous à prouver l’innocence de M. Oktar. En effet, le procureur public requit l’acquittement d’Adnan Oktar et des autres prévenus, en déclarant qu’il n’existait pas de preuve contre eux et que les seuls éléments du dossier sont les dépositions du Département de Sécurité, elles-mêmes légalement non valables selon la loi turque (car non lues par les prévenus, soutirées par la force et sans la présence d’un avocat). En outre, la cour avait déjà acquitté les personnes concernées pour les mêmes accusations et selon les mêmes articles. Le Procureur répéta son opinion juridique et requit une deuxième fois l’acquittement de M. Oktar et des autres prévenus.

M. Oktar respecte néanmoins toutes les décisions émises par le système judiciaire turc. Il sait que toute création d’Allah est pour le meilleur et pleine de sagesse. Il considère la prison comma la madrassa (l’école) du Prophète Joseph (as) et accepte toute décision contre lui avec force et patience. M. Oktar a déjà été lavé de toutes les accusations qui l’ont exposé aux yeux et à la conscience de la nation turque ainsi qu’aux millions de lecteurs à travers le monde.

Pendant cette phase, Adnan Oktar fut toujours un modèle de patience, de dévotion et de soumission à Allah, rappelant qu’au cours de l’histoire, les croyants ont tous été éprouvés par des événements similaires, et que tout ce qui peut arriver dans notre vie a été déterminé par Allah dans Sa grande sagesse, on y voit là un signe de bon présage. Peu importe la destinée des croyants, Adnan Oktar les a toujours encouragés à être modérés, à faire preuve d’une belle détermination, et à se soumettre à la volonté d'Allah. L’excellence et le haut degré de moralité de M. Oktar suscitent autour de lui un amour et un respect sans cesse décuplés.

QUE PENSE ADNAN OKTAR DE LA PEINE DONT IL A ECOPE ? >>>

Pendant ses trente années de combat intellectuel, M. Oktar a toujours été miséricordieux et compatissant envers les hommes qui ont comploté dans le seul but de salir son nom par des calomnies irrationnelles et illogiques. Il ait à la lumière des principes de moralité révélés par Allah dans le verset suivant"Repousse (le mal) par ce qui est meilleur" (Coran, 41 : 34). A ce jour tous les complots visant Adnan Oktar ont été systématiquement déjoués. Par la grâce d’Allah, la vérité finira par faire surface dans l’affaire présente, rétablissant ainsi l’innocence de M. Oktar. 

En dépit de ces circonstances, M. Oktar persévère passionnément dans son engagement, invitant, à travers ses activités littéraires, les hommes à vivre sur le principe de bonnes valeurs morales.



Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :